Quid de la diversité chez Jean Coutu?

345

MONTRÉAL (MEDIAMOSAÏQUE) – Il a fallu que la pharmacienne propriétaire Beverly Salomon mette la main sur le trophée Excell Pro, la « Coupe Stanley » de Jean-Coutu, pour que la question de la diversité soit abordée par Médiamosaïque officiellement avec la haute direction de ce groupe pharmaceutique qui fait la fierté des Québécois.

Au fait, pour se mettre au diapason de la diversité, le fleuron québécois n’a pas à chercher ailleurs. Un cas d’école s’impose en son sein, rien que chez Beverly Salomon où des roux, des blonds, des blacks, bref des Québécois de toutes les couleurs se côtoient et travaillent dans la plus parfaite harmonie à un point tel que cette équipe multiculturelle se voit mériter le titre de « meilleur Jean-Coutu de l’année ».

Le premier vice-président (Pharmacie et Affaires gouvernementales) du Groupe Jean-Coutu, Richard Mayrand, qui ne saurait trouver meilleure occasion, celle du sacre de Beverly, pour en parler à nos micros, a énuméré les noms de plusieurs Haïtiens qui ont contribué à rapprocher la marque de la communauté haïtienne dont la présence est vieille de plus d’un demi-siècle au Québec et qui est peuplée d’environ 150 000 âmes vivant majoritairement à Montréal.

 » Jean-Coutu a toujours été très proche de la communauté haïtienne. On a Beverly, René Henri d’Hochelaga-Maisonneuve, M.Boyard qui vient de prendre sa retraite et qui fait maintenant beaucoup de bénévolat en Haïti « , a cité M. Mayrand qui a fait allusion aux Haïtiens ayant déjà acheté une bannière Jean-Coutu sans toutefois évoquer le pourcentage du personnel issu de la diversité à l’emploi dans les différentes succursales de GJC.

Il n’y a pas  » que quelques noms « , s’est empressé d’ajouter M. Mayrand. Car, a-t-il dit,  » c’est connu, notre implication et notre pénétration dans les communautés vietnamienne, arabe, qui sont très représentées au sein du au sein du groupe Jean-Coutu. On est très ouverts, d’ailleurs un des membres du personnel de direction est un pharmacien de la communauté vietnamienne. »

Richard Mayrand y voit d’ailleurs « du fun », le fait, a-t-il précisé, que « chaque communauté apporte sa saveur, son point de vue différent. Ça ne fait qu’élargir nos horizons et on prend le meilleur de chacun dans tout ça  » .

Le premier VP de Jean-Coutu conclut en soutenant que  » Le prix remporté par Beverly est un exemple pour tout le monde. C’est un exemple aussi pour toutes les communautés, parce que Beverly nous montre qu’on peut, non seulement, être propriétaire d’un Jean Coutu, mais on peut être aussi la meilleure. Beverly est un exemple pour sa communauté, pour tous les jeunes et pour toute la société ». Fin de citation.

En clair, Beverly est un modèle de plus qui démontre, comme partout ailleurs, il va sans dire au Québec, que diversité rime avec performance, excellence, richesse et prospérité!

* MEDIAMOSAIQUE.Com Autour du 3e Gala Diversité:

3e Gala Diversité: une soirée riche en couleurs, en glamour et en émotions (COMMUNIQUÉ)

Gala Diversité: la Banque Nationale fière de son partenariat avec Médiamosaïque

Du beau « changement » au 3e Gala de la Diversité !!!

3e Gala Diversité – Cadeaux: Banque Nationale gâte nos convives

La Banque Nationale devient « Commanditaire présentateur » des Grands Prix Mosaïque 2015 (COMMUNIQUÉ)

La FCRR rend hommage à Donald Jean et à Médiamosaïque

* MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

* MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:

             

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Raphaël Véus ( Images prises le 17 juin 2015 lors de la remise officielle du trophée «Excell Pro» par le premier vice-président Pharmacie et Affaires gouvernementales du Groupe Jean-Coutu, Richard Mayrand à la propriétaire de la succursale Jean-Coutu du 5965 Bélanger-Est, Beverly Salomon  )