Québec préfère des «non-médecins» aux médecins gradués à l’étranger

354

Au Québec, on préfèrerait faire appel à des «non-médecins» au lieu de recourir à l’expertise de plusieurs centaines de médecins ayant obtenu leurs diplômes ailleurs, tel est le triste constat fait par l’Association des médecins gradués de l’Étranger au Québec (AMÉQ).

 

Tout un paradoxe

«Pourquoi préfère-t-on confier la responsabilité du travail de médecin (consultation, analyse, diagnostic et traitement) aux non- médecins ( pharmaciens, infirmiers praticiens, infirmiers bacheliers…) ?» s’est interrogé le président de l’AMÉQ, Brice Betu.

M. Betu vient d’écrire à l’Agence de presse «Média Mosaïque» pour dénoncer cette pratique. Il se demande «pourquoi le Québec (autorités politiques ou académiques) n’utilise pas à bon escient l’expertise des DIM pour résoudre le problème de pénurie des médecins et d’accès aux soins de santé ?»

 

L’AMÉQ et la médecine québécoise

Pourtant, ces « médecins diplômés à l’étranger (DIM) vivent au Québec depuis plusieurs années », a fait remarquer le président de l’AMÉQ dans son cri d’alarme pour démontrer que les professionnels réunis au sein de son association ont apprivoisé et leur nouveau pays et leur nouvel environnement médical.

Dans son message à «Média Mosaïque», Brice Betu précise que, même s’ils ont été formés à l’étranger, ces professionnels  «connaissent les habitudes de vie des québécois et, pour la plupart, ont réussi les examens du conseil médical canadien ou terminé une formation universitaire connexe au Québec».
 

Autres questionnements de Betu

«Qu’est-ce qu’on reproche véritablement aux médecins diplômés à l’étranger ?», s’est poursuivi le président de l’AMÉQ. Brice Bétu se demande enfin «pourquoi un professionnel formé ici peut, après un moment d’éloignement, revenir à sa profession et que cela ne puisse être le cas pour les médecins diplômés à l’étranger?».

Le No un de l’AMÉQ, qui qualifie d«’excellent» le travail réalisé par «Média Mosaïque», dit espérer «que les décideurs politiques liront et réagiront» à ces préoccupations «des membres de l’Association des médecins gradués de l’Étranger au Québec -AMÉQ- qui regroupe les médecins diplômés à l’étranger qui s’installent au Québec, Canada et qui souhaitent y travailler.»

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com © Wolfgang Flamisch/zefa/Corbis/Wolfgang Flamisch (Petite fille en visite chez un médecin (photo d’illustration)