Québec: la nation Atikamekw déclare unilatéralement son indépendance

152

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Pour mieux comprendre le point de vue de la nation Atikamekw qui a pris tout le monde par surprise en déclarant unilatéralement son indépendance, nous vous faisons part in extenso du communiqué qui a été reçu à notre Rédaction.

Sur la photo (Cr Le Nouvelliste), le Chef de la nation Atikamekw, Constant Awashish. Cliquez ici pour visionner la carte du territoire                                                          

           COMMUNIQUÉ                                                                    

                                                                                                                                  POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LA NATION ATIKAMEKW DÉCLARE SA SOUVERAINETÉ SUR SON TERRITOIRE ET EXIGE SON CONSENTEMENT POUR TOUT PROJET DE DÉVELOPPEMENT

QUÉBEC, le 8 septembre 2014 – Possédant un titre ancestral et des droits ancestraux toujours bafoués malgré des négociations territoriales qui perdurent depuis plus de 35 ans, ainsi qu’une souveraineté pré-existante n’ayant jamais été abandonnée malgré 400 ans de colonialisme étatique, la Nation Atikamekw passe en mode d’affirmation unilatérale de ses droits sur son territoire ancestral, le Nitaskinan. Elle exige dorénavant son consentement pour tout développement, usage et exploitation des ressources qui s’y trouvent.

« Atikamekw Nehirowisiw (le gouvernement Atikamekw) entend maintenir et exercer sa gouvernance territoriale sur l’ensemble de Nitaskinan.  Pour ce faire, Atikamekw Nehirowisiw a la volonté de faire de son peuple une instance politique et économique incontournable », lit-on dans une « DECLARATION DE SOUVERAINETE D’ATIKAMEKW NEHIROWISIW » adoptée à l’unanimité de tous les représentants élus de la Nation. 

« Il est fini le temps de la négation des droits non cédés par les Atikamekw, au profit d’un État qui impose ses règles comme si ces droits n’existaient pas. Notre juridiction, nos règles et nos conditions devront désormais être respectées », a déclaré le Grand Chef, Constant Awashish.

« Depuis des décennies, nous sommes confrontés à un statu quo qui, pour notre communauté, signifie un recul. Devant le cul-de-sac de nos relations, autant avec le gouvernement fédéral qu’avec le gouvernement québécois, ainsi que devant le mur d’indifférence qui bloque notre développement, nous n’avons pas d’autres choix que de prendre nous-mêmes les moyens nécessaires pour forcer le changement », a ajouté le Chef des Atikamekw d’Opitciwan, Christian Awashish.

« Nos communautés ne s’opposent pas au développement en soi, affirme le Chef de Manawan, Jean-Roch Ottawa, elles s’opposent uniquement au développement conduit de telle manière qu’il menace notre culture distinctive et notre mode de vie sans tenir compte de la spécificité de notre peuple. Nous devons agir. »

« Notre territoire, le Nitaskinan, n’est pas une marchandise dont on peut disposer au gré des besoins des entreprises pour leurs seuls intérêts économiques. Dorénavant, la première condition à tout développement sur notre territoire sera d’assurer qu’il bénéficie d’abord aux Atikamekw », a, pour sa part, affirmé David Boivin, Chef de la communauté de Wemotaci.

Les élus Atikamkew ont assuré être prêts à utiliser tous les moyens qu’ils jugeront appropriés pour la défense de leurs droits et de leurs intérêts.

À propos de Manawan, d’Opitciwan et de Wemotaci

Située dans la partie nord de la région de Lanaudière, Manawan compte 2 400 personnes. Sa gouvernance est assurée par le Conseil des Atikamekw de Manawan. Située au nord du Réservoir Gouin, à 300 km à l’ouest de Roberval, la communauté d’Opitciwan compte 2 592 membres, dont 2 169 vivant sur la réserve, et est administrée par le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan. La communauté de Wemotaci est située sur les bords de la rivière Saint-Maurice, compte quelque 1 700 membres, et est administrée par le Conseil des Atikamekw de Wemotaci. Le Peuple Atikamekw occupe le Nitaskinan depuis des millénaires.

– 30 –

Pour avoir accès au texte de la déclaration et/ou à la carte du territoire Nitaskinan, cliquez ici

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés

La « Petite Inde » en pleine ébullition à Montréal

« Aid El Fitr » au Canada: les organisateurs parlent de 15 000 personnes

Montréal et les racines profondes de la communauté juive 

Montréal au son de la cornemuse (191e Défilé St-Patrick)

L’ombre de Mandela plane sur la 23e édition du Mois de l’histoire des Noirs

Le Canada et sa communauté indienne se fusionnent à chaque Diwali

Ottawa fête Diwali avec la communauté indienne

Pauletta débarque: LusoPresse fait un carton dans la communauté portuguaise

Montréal fête l’Italie et redécouvre sa communauté italienne (SIM 20e ÉDITION)             

Quand verdissement et gastronomie se côtoient dans la Petite Italie             

Montréal rend hommage à sa plus vieille émission de radio communautaire haïtienne

La première famille du Canada célèbre avec les Musulmans (RAMADAN)

« Aid El Fitr » au Canada: les organisateurs parlent de 15 000 personnes

Montréal et les racines profondes de la communauté juive

Harper solidaire des 3 millions d’Asiatiques canadiens

Fête nationale : Christine St-Pierre rabrouée par les Jeunes Patriotes du Québec

Célébrations: le Japon a le vent en poupe au Canada

Dix ans déjà pour le Festival du monde arabe!

Harper solidaire des 3 millions d’Asiatiques canadiens

Accès Asie: la culture tibétaine à l’honneur

Justin Trudeau expert en danse marocaine?

Honte de fêter 18 novembre en Haïti? Un intellectuel africain dit «JAMAIS»