Que reste-t-il de l’identité marocaine chez les Juifs issus du Maroc? (CONFÉRENCE-DÉBAT)

413

L’identité juive marocaine a été abordée dans ses facettes pluridimensionnelles à Montréal dimanche 25 octobre 2009 lors d’un panel tenu autour du thème principal « Maroc du souvenir, Maroc de l’avenir », a rapporté l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au menu des échanges

Différents sous-thèmes ont également fait l’objet de discussions au cours de ce brunch-débat qui avait réuni dans la métropole québécoise d’importantes personnalités provenant de France, d’Israël, d’Espagne, du Maroc, sans oublier  celles du Québec ou reste du Canada.

En effet, «que signifie au 21e siècle être Marocain lorsqu’on vit à l’extérieur des frontières du Maroc ? Comment préserver notre spécificité dans nos pays d’accueil ? Quels rôles les communautés marocaines doivent-elles jouer dans les pays d’accueil et dans le développement du pays d’origine ? Quelle place réserver au dialogue judéo-musulman ? Y-a-t-il une place pour nos communautés dans la recherche d’une solution au conflit du Moyen-Orient et avons-nous les moyens de nos ambitions ?», ont été au menu des échanges.

Plusieurs organismes, bien connus de la société d’accueil, dont le Congrès juif Québécois, la Fédération sépharade du Canada, la Communauté Sépharade unifiée du Québec, le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger, Femmes arabes, le Groupe Atlas Media, détiennent la paternité d’une telle initiative.

Le Royaume est aussi fier de ses traditions juives

Estimant la communauté marocaine du Canada à plus de 100 000 personnes, la consule générale du Maroc à Montréal, Souriya Otmani, qui a pris la parole au nom de l’ambassadeur du Royaume à Ottawa, Nouzha Chekrouni,  a déclaré que «le judaïsme marocain est porteur d’une culture qui est la nôtre».

«L’amour des juifs marocains, où qu’ils vivent, pour leur patrie, le Maroc, leur action pour la défense de l’intégrité territoriale de leur pays, et leur fidélité aux Souverains marocains font d’eux des citoyens dont le Maroc est fier», a poursuivi la consule dans un message signé de la représentante de Mohammed VI à Ottawa.

Un Maroc en pleine mutation, selon des experts

Soulignons que des chercheurs, des diplomates, des professeurs, des académiciens ont apporté  leur grain de sel à ces porparlers. On note, par exemple, le cas d’Albert Sasson, qui est un membre du Conseil consultatif des Droits de l’Homme et de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, en la personne d’Albert Sasson, qui a également mis l’accent sur la richesse de l’histoire du judaïsme marocain.

M.Sasson a invité les communautés marocaines disséminées à l’étranger à se saisir de  « l’avenir de ce Maroc nouveau qui se refait et se remet en question avec courage, un Maroc qui se démocratise de plus en plus et qu’il faut aller voir », a souligné l’Agence de presse «Média Mosaïque» qui a cité quelques extraits de MAP.

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr. Congrès juif du Québec /Rachid Najahi et Eta Yudin du Groupe Atlas Media (De gauche à droite : Amine Dabshy, Jacobo Israel Garzon, Yehuda Lancry, Moukhtar Lamani. Sur le podium : Joseph Gabay). {jcomments off}