Quand verdissement et gastronomie se côtoient dans la Petite Italie

551

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Le grand public est invité à découvrir la Petite Italie sous un nouveau jour grâce à un projet inédit associant le verdissement à la gastronomie.Tout au cours du mois d’août, des herbes aromatiques élisent domicile dans la plupart des terrasses de la Petite Italie.

En effet, plus d’une quinzaine de restaurants et de cafés de la Petite-Italie participent à cette initiative lancée par La SDC Petite-Italie – Marché Jean-Talon a créé, avec le soutien financier de l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie et en partenariat avec la Soder et la Corporation de gestion des marchés publics de Montréal.

L’idée est de souligner le rôle que les saveurs et les aromes de la Méditerranée et du Québec ont joué dans la culture des habitants du quartier. Les visiteurs pourront suivre le parcours aromatique à travers le quartier et se procurer leurs propres herbes au marché. Cuisiniers et marchands partageront avec eux leurs connaissances gastronomiques et horticoles.

Pour le projet, chaque terrasse arborera une herbe aromatique distinctive et le commerce proposera des recettes à base de cette herbe (un restaurant avec une terrasse de basilic proposera une pizza margherita ou des pâtes au pesto!). Il s’agit donc de découvrir un quartier à travers ses aromes et sa gastronomie, tout étant sensibilisé à l’importance de conserver les traditions de nos ancêtres.

Le parcours d’herbes aromatiques est né d’une idée originale de l’architecte Pierlucio Pellisser qui avait imaginé de l’inclure dans le projet de requalification de la Petite-Italie à la fin des années 1990. Les travaux de l’époque incluaient les arches sur le boulevard Saint-Laurent, installées par la Ville de Montréal à la demande de l’Association de promotion de la Petite-Italie.

Accédez à la liste des restaurants participant à ce projet au www.petiteitalie.com

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés: