Quand le Web pulvérise les barrières ethniques du marketing

784

L’Internet est en train de faire tomber les barrières ethniques traditionnelles du domaine du marketing, a soutenu Katheline Jean-Pierre, directrice principale nationale, marketing Web chez Deloitte Canada lors d’une entrevue accordée à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

La diversité dans les campagnes Web

 
«Internet, c’est définitivement plus démocratique. On a qu’à cliquer dans Google et les requêtes viennent de tout le monde. Elles viennent d’autant de gens d’origine vietnamienne, haïtienne, québécoise, latino, qu’arabe», a fait remarquer la jeune professionnelle 2010 de la JCCH qui se définit comme une fervente adepte des réseaux sociaux.

En ce qui a trait au profil ethnique des visages utilisés pour produire la publicité, Mme Jean-Pierre dit faire le constat que les campagnes Web font beaucoup plus appel aux gens de différentes origines que celles dédiées aux autres supports médiatiques.

 

Incontournable pour les annonceurs

«Dans l’avenir, le Web va sans doute aider à démocratiser un peu plus la publicité, le marketing afin de rejoindre un plus gros bassin de gens. Ça fait partie de mes souhaits que les campagnes soient plus représentatives de la population québécoise», a plaidé la directrice principale nationale, marketing Web.

Elle estime que le Web a infligé «une véritable claque à l’endroit de ceux qui minimisaient encore l’importance de l’Internet». Il existe «une masse critique de gens qui sont sur la toile. Le Web est devenu un média de masse et incontournable actuellement pour les annonceurs», a conclu Mme Jean-Pierre qui réalise elle-même des campagnes Web à l’échelle canadienne pour Deloitte Canada.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/ Cr Northsolutions ( Images mettant en évidence les trois W du Web)