« Montréal en lumière » et « LuminoCité »: regards croisés

201

Par Arol Pinder

MONTRÉALMontréal en lumière, on sait ce que c’est. Ça ne se passe qu’en saison hivernale, sous le temps gris, sale, quelquefois enneigé. On dirait une édentée riant dans le noir d’une tempête. Montréal en lumière, de l’ironie quasiment! Pourtant, là est l’heureux pari, toujours réussi ! Les Montréalais y vont bon train, vents et marrées, quelquefois sous la grêle, qu’importe ! Bonne est la programmation, et, les gens en sortent contents.

Toutefois, l’été…L’été, c’est bien autre chose. C’est chaud, c’est beau, c’est bon et, c’est même bien qu’on soit de temps en temps sous la pluie sans la lumière du jour levant, couchant. Dans le déclin du jour sans lumière, même sous la pluie, Montréal nous rappelle que nous sommes toujours en été. Voilà les cœurs qui se vivifient gaiement!

En moins de 12 heures, Montréal, ville de l’été, inaugurera en son sein joyeux Le Festival LuminoCité ! 24 en double : chrono.  Point de calcul, deux jours de plaisirs 11 et 12 août! LuminoCité: un plein bonheur en plein air du Parc Villeray.

Les responsables dudit évènement ont déjà donné leur vision là à la presse: LuminoCité est fait pour durer. Tenir un slogan pour une vérité, ça on le connait, ô combien! Là ne doit point être le leurre cependant. M.Grégoire Desgranges, directeur général du Festival, de concert avec son adjoint, Louis Bédard Josil, conscients des hautes exigences administratives attenantes à l’organisation d’un tel évènement, nous ont garantis par ailleurs que toutes les mesures sont déjà prises pour assurer le parfait déroulement des différentes activités qui seront offertes aux festivaliers durant ces deux jours.

La mairie de Montréal, quant à elle, ne manquera pas à son devoir de renfort sur le plan de la sécurité publique, et les bénévoles assignés à de diverses tâches s’en acquitteront dans les règles de l’art. Voilà, pour une première édition, Le Festival LuminoCité attend des communautés assemblées de 10.000 personnes, pour lesquelles des artistes et groupes urbains de la diversité interprèteront des musiques riches et variées. Mais, attention, le Konpa aura la place de prédilection ! Le site sera ouvert dès midi, les familles y seront accueillies dans la joie et la bonne humeur. Sur Place, une phalange de jeux, d’amusements, seront mis à la disposition des enfants. En outre, des mets à saveurs tropicales seront assurés par des restaurants les plus courus de la métropole.

Pour une fois, le ciel bas, chargé, qui, point, ne nous ménagera de ses orages de pluie, nous trouvera corps en liesse, l’âme en fête, debout sous sa voûte que le Festival travestira de plaisirs chauds !

Le réseau d’informations, l’Agence de presse Médiamosaïque, dont l’un des précieux mandats est d’encourager, d’accompagner et de soutenir les grandes initiatives socioculturelles servant à solidifier des liens au sein de la société canadienne et québécoise, souhaite longévité au Festival LuminoCité.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

Pour plus d’infos, visitez www.luminocite.ca

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE ( En haut, extrait de l’affiche officielle conçue pour promouvoir la première édition de LuminoCité))