Présidence: les Haïtiens éliraient Wyclef Jean, Michaelle Jean… (SONDAGE)

860

Des leaders de la diaspora haïtienne en bonne piste pour succéder au chef d’État sortant, René Préval. D’après un sondage post-séisme réalisé dans l’Île caraïbe par des chercheurs oeuvrant au «Centre haïtien de recherche en éducation», les Haïtiens lorgneraient vers la diaspora pour dénicher le meilleur président à même de gérer la reconstruction du pays.

 Obama, Médecins du Monde, Caraïbes FM, émergent dans un sondage (HAÏTI-SÉISME)

Personnalités outre-mer

La star du hip-hop, bien connue, tant dans son pays d’origine qu’aux USA ou sur la scène internationale, Wyclef Jean, récolterait le plus grand nombre d’appuis s’il décidait de se présenter à l’élection  présidentielle de 2010. Le natif de la ville de la Croix-des-Bouquets (banlieue nord-est de PaP) occupe le peloton de tête avec (20%).

La gouverneure générale du Canada, la Jacmélienne Michaëlle Jean, dont les gestes ne laissent deviner aucune ambition pour la présidence haïtienne, arrive en troisième position avec 7% d’appuis, selon ce sondage dont les résultats ont été acheminés à l’Agence de presse québécoise «Média Mosaïque».

 

Leaders les plus en vue sur le terrain

La dirigeante du RDNP, Mirlande Manigat, si l’on en croit ce coup de sonde effectué cent (100) jours après le séisme du 12 janvier dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, est la seule figure issue de la classe politique traditionnelle haïtienne à se faufiler entre l’activiste Wyclef Jean et la GGC Michaëlle Jean.

Mme Manigat, qui sera bien évidemment la candidate de son parti dans le cadre de la prochaine présidentielle, serait le deuxième choix des Haïtiens. L’épouse de l’ex-président haïtien, Leslie Manigat, a très bien scoré dans cette enquête d’opinions qui lui accorde 16% d’avis favorables comparativement aux autres chefs de partis évoluant sur le terrain qui n’amassent que des miettes.

Avec 3% des intentions de vote, l’ex-député de Pétionville et ex-beau-frère de René Préval, Steven Benoît, qui s’est fait récemment le farouche défenseur d’une révision à la hausse du salaire minimum, détient la 4e place dans ce sondage.

M.Benoît, dont le nom ne figurait même pas dans une liste de onze (11) personnalités  proposée aux sondés, arrive à devancer l’ex-premier ministre Jacques Édouard Alexis, les sénateurs Youri Latortue et Roudy Hérivaux, l’économiste Kesner Pharel, crédités tous de 2%.

 

Quid de ce sondage?

Administrée par le Centre haïtien de recherche en éducation, sous la gouverne du Montréalais d’origine haïtienne, William Michel, détenteur d’une maitrise en «mesure et évaluation en éducation» (UdeM) et candidat au Ph.D en Sciences de l’éducation, cette enquête  a été réalisée par une équipe de chercheurs dont Eddy Saint-Paul, Ph.D en Sociologie (Mexique), Soeurette Michel, docteur en Droit et master en Criminologie (USA).

«Média Mosaïque» a par ailleurs appris que le questionnaire s’adressait à un échantillon de 175 familles regroupant environ 800 personnes dans sept (7) zones (Port-au-Prince, Delmas, Carrefour, Pétion-Ville, Tabarre et Carrefour-feuilles) affectées par le séisme du 12 janvier. 52% des répondants sont des chômeurs ou déclarent travailler à leur compte (commerce informel, vente au détail).

À noter que, divers autres aspects ont été abordés dans cette recherche. Les personnes interrogées ont également classé le dirigeant étranger qui se fait le plus de soucis pour la reconstruction d’Haïti. On retrouve également leurs perceptions par rapport à l’ONG ayant réalisé le meilleur travail sur le terrain, au modèle de gouvernance souhaité, à la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti  (CIRH), etc.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com Cr Google ( À gauche, la gouverneure générale du Canada, Michaelle Jean, tandis qu’à droite, l’activiste et star du hip-hop, Wyclef Jean)