Première mondiale du « Mois de la Diversité » à Montréal

182

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Grand moment, à la fois symbolique et émouvant, mardi 3 mai, à l’hôtel de ville de Montréal à l’occasion du lancement du Mois De La Diversité – MDLD, une première locale et nationale et mondiale.  »Architectes du Vivre-Ensemble: Affichez-vous! », tel est le thème sous lequel se déroule le MDLD 2016 qui coïncide avec la célébration des 10 années de fondation de Médiamosaïque, la première et seule Agence de presse de la diversité au Québec.

Plus de 200 personnes aux premières loges

Signe du grand intérêt que suscite ce Mois de la Diversité, l’assistance a été nombreuse au Hall d’honneur, et ce, malgré le changement subit de la date du lancement de l’activité en raison d’un conflit d’horaire survenu à la Ville à moins d’une semaine du jour-J. Les gens, visiblement heureux, l’ont témoigné et les discours ont été à la hauteur de l’inauguration d’un tel événement!

En effet, il revenait, tout d’abord, au maire de Montréal, Denis Coderre, représenté par la conseillère municipale, Érika Duchesne, d’adresser les « salutations les plus chaleureuses du maire » à l’assistance. La Ville de Montréal, sensible à la santé du vivre-ensemble montréalais, ne pourrait rester en marge du « Mois de la Diversité » et la tenue de l’événement en ses locaux en est la preuve, a entre autres, fait remarquer Mme Duchesne qui a énuméré les dispositions prises par la Ville en vue de garantir une cohabitation pacifique et harmonieuse de l’ensemble des Montréalais.

 » Ce n’est pas un jeu de mots quand je parle du concept de vivre-ensemble. Ce concept est intimement associé au mouvement lancé par le maire en juin dernier lors du premier sommet sur le vivre-ensemble avec la participation effective de 19 maires de partout dans le monde, un sommet qui a connu un franc succès « , a tenu à rappeler Érika Duchesne.

Statu quo enviable, mais du travail reste à faire…

C’est également l’avis du député David Birnbaum qui a fait office de représentant du Gouvernement du Québec à cet événement.  Au nom de la ministre Kathleen Weil, M. Birnbaum a félicité le fait que les partenaires du secteur public, dont le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal, ceux du secteur privé dont la Banque Nationale, le commanditaire principal du MDLD, et des organismes de la diversité et du milieu communautaire,  se donnent la main pour concrétiser une pareille initiative, a-t-il soutenu, à la fois pertinente et très utile à notre société. 

 » À chaque Michel Tremblay, il y a un Dany Laferrière, à chaque Céline Dion, il y a un Leonard Cohen, à chaque Jean Coutu, il y a un Michael Sabia  », a illustré le député du comté de D’Arcy McGee en évoquant la part, assez visible, de la contribution de la diversité dans l’identité collective québécoise et canadienne. Il est important de multiplier les ponts, de faire connaître la contribution de chacun et de promouvoir les liens avec notre société d’accueil. Je suis très fier des initiatives de notre gouvernement, mais je l’assume aussi… qu’il y a du travail à faire pour que la fonction publique du Québec soit à l’image de nous tous et de notre diversité », a toutefois nuancé le parlementaire.

Banque Nationale: une implication « naturelle »

Intervenant à son tour à la tribune, la conseillère aux affaires publiques du PDG de la Banque Nationale, Thi Be Nguyen, n’a pas caché sa satisfaction de voir une telle initiative se matérialiser.  » C’est avec grand plaisir que la Banque Nationale présente le Mois de la Diversité… La Banque Nationale voit une grande force dans la diversité et s’est engagée à en faire une pierre d’assise de sa croissance, tant dans ses relations avec la clientèle que dans le développement de ses talents « , a avancé Mme Nguyen.

 » Grâce à l’implication de ses employés, la Banque participe à de nombreux événements soulignant la richesse de ces différents patrimoines…Il est donc tout naturel de s’associer au Mois de la Diversité. La Banque Nationale est aussi fière d’être partenaire des deux autres activités phares de Média Mosaïque, soit le TOP 20 de la Diversité et le Gala des Lys de la Diversité. », a également précisé Mme Nguyen.

Ailleurs, le vivre-ensemble est menacé…

Soulignant le fait que  »l’on nous envie pour notre vivre-ensemble », l’initiateur du « Mois de la Diversité » et PDG de l’Agence de presse Médiamosaïque, M. Donald Jean, a, de son côté, félicité « les nombreux acteurs qui se sont manifestés de façon spontanée » à l’idée d’endosser le MDLD. « Cela prouve qu’il y a un besoin, non seulement, d’afficher notre appartenance à la société d’accueil, mais un profond désir de protéger et de sauvegarder notre vivre-ensemble afin que les prochaines générations puissent également en bénéficier », a-t-il martelé.

 » Pourquoi des initiatives du genre sont à encourager, a-t-il lancé, parce que, a-t-il répondu, ailleurs dans le monde, le vivre-ensemble est menacé. Et vu que, la perfection n’étant pas de ce monde, il y a alors moyen de viser l’excellence. Il y a encore des choses à faire, car notre combat en faveur de la diversité n’est pas encore gagné. Faire en sorte que nos institutions soient à l’image de notre démographie, conscientiser nos élus et nos partenaires du secteur privé des affaires afin qu’ils soient plus réceptifs aux enjeux de la diversité, demeurent encore des défis à relever », a insisté Donald Jean.

Une tribune inclusive par excellence

Il revenait au vice-président de CIJA Québec (Centre consultatif des relations juives et israéliennes-Québec) de présenter les Partenaires de l’événement. Tout en soulignant le caractère inclusif d’un tel rassemblement, Luciano del Negro, également membre du Conseil éditorial de l’Agence de presse Médiamosaïque, a aussi fait remarquer qu’un Mois de la Diversité devient, la tribune par excellence pour promouvoir les différents groupes et organismes soucieux de voir la terre d’accueil, en l’occurrence, le Québec, demeurer un endroit où règnent la concorde et l’harmonie dans le monde.

Enfin, fier de l’enthousiasme de l’assistance, tout en invitant celle-ci à participer aux différentes activités du Mois et en formulant avec soin « un Bon Mois de la Diversité à tous », M. Jean n’a pas tari d’éloges envers chacun des Partenaires de ce premier lancement. Un geste de reconnaissance qu’il a également formulé à l’endroit des membres du public qui ont été, a-t-il précisé, les « témoins oculaires de l’accouchement avec succès des premiers moments forts du Mois de la Diversité ».