PPDA: l’écriture pour faire le deuil du p’tit écran

1050

L’ex-star de l’info de TF1 compense son retrait du 20h de la chaîne française No1 par l’écriture. Grâce à ce nouvel hobby, Patrick Poivre d’Arvor, de son sigle bien connu PPDA, se sent aujourd’hui bien dans sa peau après avoir été chassé de l’antenne.

 

 

 

 

«Aussitôt après mon départ de TF1, j’écris un livre qui s’appelle « À demain! », j’ai raconté un peu mes avatars et aussi mon aventure sur les chemins de Compostelle  et en écrivant ce livre pendant l’été ça m’a aidé à tourner la page», a déclaré l’ex-présentateur de nouvelles.

«Après: c’est une anthologie poétique, en ce moment: un roman.  Ça aide beaucoup et au fond je me suis aperçu que dans tous les moments de ma vie un peu délicats ou parfois douloureux c’est toujours l’écriture qui m’a sauvé.»

Le journaliste vedette, dont les propos sont rapportés par l’Agence de presse «Média Mosaïque» suite à une entrevue qu’il a accordée à Radio-Canada, vient d’effectuer une visite ce printemps 2009 dans la province francophone du Canada dans le cadre du Salon du livre de Québec qui s’est tenu du 15 au 19 avril.

PPDA est lui aussi bien imbu de sa notoriété dans  la francophonie et à travers le monde grâce notamment à  la retransmission de ses journaux télédiffusés sur la chaîne TV5. Il confie en ce sens: «en France ou dans le monde, beaucoup de gens me disent me regretter, me disent  des choses agréables…».

«Mais en même temps il faut tourner la page, il faut aussi profiter de la vie», a-t-il toutefois relativisé en informant qu’il a pris un nouveau départ. «Je fais de nouvelles émissions sur d’autres chaînes et je suis parti sur d’autres aventures», a déclaré Patrick Poivre d’Arvor.

 

 MEDIAMOSAIQUE.COM vous suggère:

Après Haïti PPDA s’intéresse au Québec