Pour l’amour d’une femme: le réalisateur se confie!

423

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Petit plongeon dans les coulisses du film « Pour l’amour d’une femme » à quelques jours de sa grande première prévue pour le 6 octobre prochain au Centre Leonardo da Vinci! À la manœuvre:  Jean-Alix Holmand  lui-même, dans une entrevue que l’Agence de presse Médiamosaïque lui a accordée en la circonstance.

Auteur de plusieurs réalisations distribuées au Canada, dans la diaspora haïtienne, en Haïti, et dans plusieurs pays de la francophonie, Jean-Alix Holmand, dont les prouesses artistiques brillent notamment dans la catégorie des films d’action, dit avoir hâte de présenter, pour la première fois, une œuvre qui répondra notamment aux attentes de la gent féminine.

« Ce sera un grand moment  pour le cinéma haïtien », a-t-il annoncé, en soulignant que la thématique de l’amour n’a jamais été  abordée sous cet angle dans les annales du septième art haïtien. Gardant le suspense autour du contenu, il assure cependant que « Pour l’amour une femme » est  un « film rempli d’émotions (qui) touchera certains pour très longtemps ».

Parallèlement, son regard sur l’industrie du cinéma n’a pas changé. Le réalisateur montréalais continue de dénoncer par ailleurs le manque d’encadrement et les difficultés d’avoir accès au soutien financier auxquels les artisans dudit secteur font face année après année. Son seul réconfort demeure l’appréciation des fans, est-ce la raison pour laquelle il veut qu’ils soient nombreux à cette grande première «tapis rouge» de « Pour l’amour une femme ».

Ci-dessous: le verbatim de notre entrevue avec Jean-Alix Holmand

———————

* Médiamosaïque: Bonjour Jean-Alix Holmand

Jean-Alix Holmand: Bonjour à tous les super branchés de Médiamosaïque

* Médiamosaïque: Un nouveau film qui porte votre signature sera en salle à partir du 6 octobre. Parlez-nous des préparatifs!

Jean-Alix Holmand: Effectivement, on est dans la période de la promotion comme jamais puisque mon objectif est de présenter mon film à un public très large. C’est la raison pour laquelle, les dialogues sont en français. Ce sera une grande première tapis, et on fera une fête pour les VIP au restaurant Le Boucanier.

* Médiamosaïque: Vos films traitent ordinairement de la thématique de l’amour et celui-ci n’a pas dérogé à la règle, n’est-ce pas?

Jean-Alix Holmand: Vous avez raison, tous mes films ont une petite histoire d’amour comme dans presque dans tous les films. Généralement, le public cinématographique raffole les films qui sont accompagnés d’une belle petite romance. Mais ce film est un film d’amour et simple. En fait, c’est un film de filles. Cela fait longtemps que je voulais en faire un. Quand l’inspiration m’est venue je n’ai pas résisté et j’ai hâte de présenter le tout au public le 6 octobre 2018.

* Médiamosaïque: Vous vous fixez un standard de qualité dans vos réalisations. Pouvez-vous garantir que le public fera le même constat dans cette production?

Jean-Alix Holmand: Au niveau du scénario, ce sera un grand moment pour le cinéma haïtien, la manière dont certains thèmes ont été abordés. Je veux parler de l’amour sentimental et de l’amour fraternel. Ce film rempli d’émotions touchera certains pour très longtemps.

* Médiamosaïque: La dernière fois, vous aviez soulevé la difficulté pour un créateur comme vous de bénéficier du support tant de l’État québécois canadien que du soutien du milieu des affaires de votre propre communauté. Y a-t-il du changement?

Jean-Alix Holmand: Presque 10 ans depuis notre dernière entrevue, rien n’a bougé sinon les choses ont régressé. C’est l’amour du cinéma qui m’a permis de réaliser ce film. Le cinéma est devenu depuis quelque temps ma véritable manière de communiquer avec les gens. Et je suis touché par ceux que je rejoins à travers mes films. Ce film permettra aux gens de me voir différemment. Pas comme comme un réalisateur qui fait des films d’action ou des thrillers.

* Médiamosaïque: Vous aviez été souvent victimes de piratage…la technologie, avec l’arrivée de Netflix, par exemple, vous promet-elle mieux?

Jean-Alix Holmand: Le piratage dérange. Les grands de l’industrie en souffrent moins étant donné qu’ils disposent d’une bonne structure et de beaucoup d’argent pour trouver d’autres moyens pour vendre leurs films. Cela les aide. On se rend bien compte que les salles de cinéma sont vidées même les jours proposés à rabais. Ils font de plus en plus de films de super-héros parce que la jeunesse d’aujourd’hui en fait leurs films de prédilection. Et notre cinéma, étant donné son jeune âge sombre plus facilement que les autres. Mais j’espère qu’on finira par remonter la pente. De nos, on me fait plus de dvd, mais plus de présentations en salle. Et c’est ce que je vais faire.

* Médiamosaïque:  Finalement, comment aider Alix Holmand pour qu’il continue à produire: le secteur public, le milieu des affaires, le grand public?

Jean-Alix Holmand: La meilleure façon d’aider un créateur, c’est de consommer ses produits. Dans mon cas: venir assister à mes présentations.. Parler de mes présentations comme Médiamosaïque le fait dans cette entrevue, c’est déjà donner un gros coup de pouce au cinéma haïtien qui en a tant besoin. Mais il faudrait qu’on ait du soutien je veux parler des fonds de l’État pour aider ce cinéma qui a tant de choses à dire. Trouver de vrais producteurs qui veulent produire des films et créer un réseau fiable.

* Médiamosaïque: On vous souhaite bonne chance!

Jean-Alix Holmand: Merci beaucoup Médiamosaïque!

ZOOM KONPA/ZOUK:

DÉCOUVERTE :

QUÉBEC – CAMPAGNE ÉLECTORALE 2018 

AUTOUR du 6e Gala du Vivre-Ensemble:

**VIVRE-ENSEMBLE: ACTIVITÉS 16 MAI 

**DOSSIER SPÉCIAL : Vivre-Ensemble (Cliquez en-dessous)