Ottawa punit la Fédération canado-arabe

248

Pour avoir appuyé ouvertement des groupes terroristes, selon Ottawa, la Fédération canado-arabe n’a plus droit aux subventions qui lui ont été octroyées par le ministère fédéral de l’Immigration, avions-nous appris à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

 

Jason Kenney, le titulaire d’Immigration Canada, reproche au numéro un de ladite Fédération d’avoir souhaité que le Canada reconnaisse le Hamas et le Hezbollah comme des «organisations légitimes». Kenney a fait ces déclarations alors qu’il prenait la parole le 11 mars 2009 dernier devant un parterre d’étudiants de l’Université de Toronto.

Une dépêche de la Presse canadienne consultée par un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque» précise également que sur le site Internet du ministère de la Sécurité publique, le Hamas et le Hezbollah figurent parmi la liste des groupes «associés à des organisations terroristes».

En entrevue au quotidien Toronto Star, le ministre de l’immigration que la population canadienne «devait exercer de manière responsable la liberté d’expression» et devait être prudente face à la résurgence de nouvelles formes d’antisémitisme.

De son côté, le directeur exécutif de la Fédération, Mohamed Boudjenane, s’est dit surpris des propos du ministre. Il a affirmé que son organisation était liée par contrat avec le gouvernement jusqu’en mars 2010 pour offrir des cours d’anglais aux nouveaux arrivants.

«Des représentants du ministère de l’Immigration à Ottawa ont confirmé que la FCA avait signé deux contrats avec le ministère. Le premier, d’une valeur de 2,1 millions$, se termine à la fin du mois, alors que le second, d’une valeur d’environ 475 000$, se poursuit jusqu’au 31 mars 2010. Le directeur des communications au ministère, Alykhan Velshi, a confirmé qu’aucun des deux contrats ne sera renouvelé», a conclu la source.

(Photo)Le ministre fédéral de l’Immigration du Canada, Jason Kenney- PC