« On ne veut plus être l’Arabe, le Noir, le Juif, l’Italien… de service » (La Presse)

198

Par Fernand Jean-Louis

MONTRÉAL –  » On ne veut plus être l’Arabe, le Noir, l’Autochtone, l’Asiatique, le Juif, le Latino, l’Italien de service. La grande tendance qui se dessine : on veut être Québécois, point barre « , telle est la lecture du Pdg de l’Agence de presse Médiamosaïque qui veut que la majorité perçoive une telle attitude de la part des immigrants comme une  « grande concession« .

Invité ce lundi 28 mai par le quotidien montréalais La Presse à révéler son propre diagnostic et prescrire sa thérapie, qui serait, selon lui, susceptible de mieux façonner «  l’avenir de Montréal « , Donald Jean a pris le soin de préciser que cette volonté de s’intégrer  » doit inévitablement être compensé (e) par l’obtention des privilèges dus au statut d’être Québécois « .

Dans cette sortie remarquée, intitulée: « Donald Jean: «Montréal, plus riche d’une diversité plus productive» », le Pdg de Médiamosaïque a vigoureusement suggéré aux  » médias de multiplier les tribunes au profit de la diversité, non pas pour parler de discrimination ou d’intégration, mais pour opiner autour des enjeux qui passionnent tous les Québécois. Car, ce sont les médias qui façonnent les mentalités.« 

 » En s’attirant les meilleurs cerveaux de la planète, oui, Montréal peut s’assurer de demeurer compétitive, mais la probabilité de perdre ces talents, faute de ne pas les identifier, les exposer, les encadrer, est tout aussi élevée. Car, il faut éviter de tuer à petit feu, qui sait, à Montréal, des modèles, des équivalents d’un Sergueï Brin (jeune immigrant d’origine russe qui a cofondé Google) ou d’un Mark Zuckerberg (fils d’immigrants qui devient le plus jeune milliardaire de la planète avec Facebook) « , a prévenu Donald Jean.

Voilà pourquoi, a-t-il rappelé dans La Presse, qu »Au niveau de notre Agence de presse Médiamosaïque, du Gala des «Lys de la Diversité du Québec» et du «Réseau Diversité Plus», prônant la transformation sociale, on cible d’abord et avant tout les médias, parce que l’appui de ces outils est indispensable pour fabriquer des hommes politiques, de grands chefs d’entreprise, de fortes personnalités culturelles, issus de la diversité. »

Lisez l’intégrale du texte de Donald Jean dans La Presse

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE (Sur la photo, le journaliste et Pdg de l’Agence de presse Médiamosaïque, Donald Jean, en entrevue à Radio Canada International)