Obama et le pétrole «sale» du Canada

484

Quel est le point de vue d’Obama sur les sables bitumineux du Canada qui font la richesse de l’Alberta? Dans sa première entrevue accordée à un réseau canadien, le président américain a en effet abordé la question.

 

 

 

 

Selon lui, le Canada doit travailler à réduire les émissions de gaz à effet de serre provoquées par l’extraction du pétrole des sables bitumineux. Il croit que cette manière d’exploiter le précieux liquide cause trop de dommages à l’environnement.

Favorable à une approche qui impliquerait la contribution du Canada et de son pays, Barack Obama a déclaré que «nous devrons tous travailler ensemble de façon efficace pour trouver l’équilibre entre les impératifs de la croissance économique et les préoccupations réelles quant aux effets que nous avons sur notre planète».

«Le dilemme du Canada, des États-Unis, de la Chine et du monde entier est de trouver comment obtenir l’énergie dont nous avons besoin pour faire croître nos économies sans faire accélérer rapidement les changements climatiques», a analysé le 44e président Obama des États-Unis.

Barack Obama, dont le penchant pro écologique est connu de tout le monde, a averti les grands pollueurs. À son avis, le combat contre les changements climatiques ne peut se faire de façon isolée et que le Canada et les États-Unis devront collaborer, de même que le Mexique, mais aussi la Chine et l’Inde, dont les besoins en énergie sont immenses.

Un message que les conservateurs à Ottawa, qui défendent l’exploitation des sables bitumineux, seront contraints d’encaisser. Un changement de ton dans l’approche de Washington qui, sous l’ère  n’avait manifesté très peu d’empathie vis-à-vis des enjeux environnementaux véritables auxquels fait face la planète bleue.