Nouveau projet de L’École des entrepreneurs du Québec en Colombie

597

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE)L’École des entrepreneurs du Québec (ÉEQ) obtient l’appui financier du gouvernement fédéral pour soutenir l’entrepreneuriat féminin en Colombie.

La nouvelle avait de quoi réjouir l’équipe de l’ÉEQ. En effet, via Affaires mondiales Canada, l’établissement va pouvoir matérialiser son projet intitulé Croissance économique et développement de compétences entrepreneuriales pour les femmes (C.R.E.C.E. Mujer) dans la région de Sucre en Colombie.

Qu’en est-il de l’originalité du CRECE mujer? Un communiqué reçu à l’Agence de presse Médiamosaïque, détaillant les tenants et les aboutissants d’une telle initiative nous en dit davantage. .

Ce projet s’est démarqué parmi les 197 projets déposés auprès du gouvernement fédéral lors d’un appel destiné aux Petites et moyennes organisations canadiennes pour l’impact et l’innovation lancé en 2017. L’initiative C.R.E.C.E. Mujer fait partie des 21 projets novateurs sélectionnés dans le but de contribuer aux objectifs de la Politique d’aide internationale féministe du Canada.

En collaboration avec neuf partenaires locaux dont le gouvernement du département de Sucre et la mairie de la capitale, Sincelejo, et grâce à une aide financière fédérale de 1,993 millions sur trois ans, l’ÉEQ prévoit former 45 intervenants locaux de soutien à l’entrepreneuriat féminin ainsi que 450 entrepreneurs dont 360 femmes entrepreneures pour le démarrage ou la croissance d’entreprise.

Elle vise aussi l’accompagnement d’entrepreneurs dans le démarrage de 120 nouvelles entreprises dont 96 entrepreneures femmes en plus de la mise en œuvre de 150 plans de croissance pour des entreprises établies dont 120 organisations dirigées par des femmes.

Le projet prévoit également des séjours professionnels d’échange entre entrepreneurs québécois et colombiens ainsi que quatre missions commerciales et techniques au Canada pour des entrepreneurs et intervenants formés en Colombie.
   « L’École des entrepreneurs du Québec est active en Colombie depuis 2011 déjà. Nous sommes heureux de recevoir l’appui du gouvernement pour poursuivre notre travail sur le terrain et avec notre réseau de partenaires, et de le faire cette fois-ci spécifiquement auprès des femmes, elles qui jouent un rôle indéniable pour le bien-être économique des familles. En plus de former directement les entrepreneures, nous pourrons transférer notre expertise auprès d’organisations locales impliquées dans le développement économique de cette région pour un impact plus durable. », commente José Luis Chinchilla, Directeur international à l’ÉEQ.

Ce projet est motivé par les besoins des femmes entrepreneures de recevoir de meilleurs services d’appui pour la création et la croissance de leur projet d’affaires. L’ÉEQ entend transférer son approche basée sur le développement des compétences entrepreneuriales individuelles pour aider à assurer l’essor et la pérennité des entreprises créées par les femmes de cette région. Une façon d’augmenter leur participation à la prise de décisions économiques, d’améliorer leur autonomie financière et de contribuer à la réduction de la pauvreté.
 – 30 –