Noël au Canada: consensus entre médecins chrétiens et non-chrétiens

188

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Les médecins non-chrétiens au boulot, congé pour leurs collègues chrétiens, ainsi se répartit le travail à l’heure de la Noël dans le milieu hospitalier où se côtoient en toute harmonie des professionnels de toutes les confessions religieuses. Pareille tradition est de mise depuis un certain temps dans plusieurs hôpitaux au Canada.

Pour des millions de Canadiens, Noël représente une occasion de se régaler de dinde et de passer du temps de qualité avec les amis et la famille. Dans plusieurs hôpitaux, une autre tradition s’est développée avec le temps: des médecins non chrétiens proposent de travailler pendant les Fêtes pour permettre à leurs collègues qui célèbrent Noël d’avoir congé.

«La majorité des médecins qui travaillent à Noël ne sont pas chrétiens, a expliqué Joel Lexchin, un médecin juif de Toronto qui travaillera pendant les Fêtes. Et ce ne sont pas seulement les juifs et les musulmans, ce sont aussi des bouddhistes, des hindous et plusieurs autres groupes.»

La docteure Tanu Sharma, de Cambridge, en Ontario, affirme que la rencontre de patients à Noël est devenue en quelque sorte une tradition pour elle.

Plusieurs de ses collègues fêtent Noël, mais pas la docteure Sharma. C’est ce qui l’incite à proposer ses services pendant les Fêtes pour que ses collègues passent du temps avec leur famille.

«J’ai été élevée dans une famille hindoue. Ma famille n’a jamais formellement célébré Noël, alors je propose toujours de travailler le jour de Noël», a-t-elle soutenu.

«L’esprit de Noël et le concept d’unité familiale sont très importants pour moi. C’est l’une des raisons pour laquelle je travaille à Noël. Cela permet à mes collègues, qui travaillent si fort et qui sacrifient d’autres Fêtes, soirées et fins de semaine loin de leurs enfants, d’être avec leurs familles.»

Plusieurs de ces médecins disent que les collègues leur rendent la pareille lorsque d’autres fêtes religieuses ont lieu.

«Nous couvrons les quarts entre nous. Nous prenons soins les uns les autres», a résumé le médecin Firas Al-Rawi, un médecin musulman qui travaillera à Noël. «C’est relativement facile de se faire couvrir pour les fêtes religieuses. Travailler à Noël est notre cadeau pour les chrétiens.»

Les médecins qui passent leur journée de Noël à l’hôpital y trouvent même des avantages. «Le jour de Noël transforme l’hôpital. Les patients et les familles apprécient ce qu’on fait, des bénévoles chantent des chansons de Noël, il y a un décor joyeux… Et c’est peut-être le seul jour de l’année où les patients retournent l’empathie que je leur démontre chaque jour. Cette gratitude amène beaucoup de satisfaction», a expliqué la docteure Sharma.

M. Al-Rawi approuve: «Les patients qui arrivent, même s’ils ne veulent pas vraiment être là, on sent quand même l’esprit festif. Les employés amènent généralement des sucreries, ce genre de choses, il y a des décorations partout… C’est un bel environnement.»

Le docteur Ahmed Taher, un médecin résident à l’Université de Toronto, estime que la grande diversité du Canada aide à accommoder tout le monde.

«J’ai de la famille en Égypte et c’est un pays majoritairement musulman. Généralement, quelqu’un doit être sur appel pour le travail, et tout le monde veut avoir congé pour l’Aïd el-Kébir, par exemple», a-t-il indiqué.

* Conor Lavelle est un résidant en médecine et un chercheur en journalisme international à la Munk School of Global Affairs de l’Université de Toronto

Médiamosaïque avec Presse canadienne

MEDIAMOSAIQUE.Com Les PLUS LUS:

MEDIAMOSAIQUE.Com AFFAIRES Actualités: