Naima Mimoune: de la politique à la restauration

797

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAIQUE) – L’Algérienne Naïma Minoune demeure hyperactive. Après avoir râté son entrée en politique, elle vient de mettre la main sur un resto marocain dans l’Ouest de Montréal.

Défaite dans le comté de Viau par l’actuel député libéral, Emmanuel Dubourg, l’ex-candidate péquiste, qui annonçait récemment la mise sur pied d’un réseau de presse à même de desservir les Maghrébins en information, se lance cette fois dans la restauration.

Ce restaurant montréalais qui était entièrement marocain, de par son nom « Le Soleil de Marrakech» (Marrakech étant une ville marocaine), devient maintenant maghrébin avec l’arrivée de l’Agérienne Naïma.

Pourquoi une telle décision, Naima de répondre: « Dans le parcours professionnel, de chacun d’entre nous, il y a des opportunités à saisir et des choix à faire. Quand l’occasion s’est présentée pour moi de tenter l’aventure de la restauration, je me suis dit pourquoi pas?»

En entrevue à notre collaborateur El Fouladi de «Maghreb Canada Express», Mme Mimoune a clairement étiqueté ses objectifs. Elle dit vouloir «apporter un plus». À son avis, «il ne s’agit pas simplement de faire de l’argent à travers ce métier qui, de mon point de vue, doit reposer sur la passion.»

Entendez par là: «la passion de l’accueil, de la convivialité et, bien sûr, de la bonne nourriture. C’est ainsi qu’on peut fidéliser une clientèle qui finira par se sentir chez elle ».

Naima Mimoune dit espérer que  « Le Soleil de Marrakech» dont elle partage la responsabilité avec un associé marocain, «puisse devenir un lieu de rendez-vous où les Québécois trouveront la chaleur de l’accueil».

Aux Maghrébins, elle dit réserver: « l’hospitalité du Maghreb natal… et…un petit coin du pays, avec ses odeurs et ses saveurs… De quoi domestiquer la nostalgie!»

 

La Rédaction de MEDIAMOSAIQUE vous recommande: