Mpambara change le QI du doc Mailloux en «cul Hi!!!»

896


MONTRÉAL – Alors qu’un auteur répliquait au doc Mailloux qui osait prétendre que les Noirs auraient un quotient intellectuel inférieur aux Blancs, Michel Mpambara a ironiquement inversé le ton en déformant le QI en «cul Hi!!!».

Cela s’est passé au restaurant  «Havana Café». L’essayiste montréalais d’origine tchadienne, Derlemari Nébardoum, présentait alors l’ouvrage «L’Affaire Mailloux ou l’affront à la Cause noire» paru chez les «Éditions Grenier».

Commentant cette première parution autour d’un sujet aussi sérieux au micro de l’Agence de presse Médiamosaïque,l’humoriste a sciemment détourné l’angle de la question qui lui a été posée pour filer sa version ironique à saveur africaine du QI ou mieux «cul…hi!!!»

«À chaque fois qu’on parle de cette affaire de QI, moi, j’ai plutôt tendance à penser au gros cul de ma tante qui vit en Afrique : cul…Hi!!!», a plaisanté l’humoriste montréalais d’origine rwandaise.

Ces calibres de fesses africaines sont tellement plus grands que nature qu’on ne saurait ne pas contempler leurs rondeurs, a-t-il laissé entendre, justifiant ainsi  son «Hi!!! (sonore)».

Cependant, contrairement aux Africains qui ne jurent que par les grosses fesses, Michel Mpambara a soutenu que «plus j’endure l’hiver québécois, plus mon faible pour les kilos de fesses en trop  diminue».

En revanche, il fait remarquer que le Québec regorge de Québécoises (blanches) disposant d’un embonpoint équivalent ou presque aux Africaines. Vous n’avez qu’à faire un tour au Lac Saint-Jean pour voir la rondeur des fesses de nos Saguenéennes!, a-t-il suggéré aux férus de postérieurs charnus.

Rappelons que Mpambara, qui a fait de rares apparitions ces derniers temps dans le paysage médiatique au Québec,  était devenu célèbre pour son show intitulé  «Y’a trop de Blancs au Québec».