Montréal: ville « satellite » du Maroc en Amérique du Nord

512

MONTRÉAL – La présence marocaine s’affirme au Canada. Un espace flambant neuf de 2 500 mètres carrés, financé entièrement par le Maroc, permet désormais au royaume de Mohamed VI de mieux faire rayonner l’art et la culture de son pays en Amérique du Nord. Le dévolu a été jeté sur le Québec, via sa métropole, Montréal, où réside la plus forte colonie de Marocains au Canada.

Inaugurée le 1er juin dernier en présence de la sœur du souverain marocain, la princesse Lalla Hasnaa, qui était accompagnée pour l’occasion d’une importante délégation de son pays, cette « Maison du Maroc, Dar Al-Maghrib, en arabe », mieux équipée qu’une simple ambassade, dispose de tous les équipements modernes pour desservir la communauté, y compris les amis de celle-ci.

Situé au cœur du centre-ville de Montréal, à l’angle des rues Viger et Berri, ce coûteux investissement dont le look architectural expose les traits typiques les plus en vue de l’art marocain, comporte une salle de spectacles, une bibliothèque, des classes où seront dispensés des cours de langues, une aire d’exposition, etc., a rapporté l’Agence de presse Médiamosaïque.

À part Montréal, cinq autres grandes villes du monde sont actuellement dans la mire du roi Mohamed VI qui souhaite ainsi mieux accompagner ses compatriotes établis en terre étrangère. Médiamosaïque a appris que des métropoles comme Bruxelles, Amsterdam, Tripoli, Tunis, Mantes-la-Jolie (France), seront toutes dotées prochainement d’une Dar Al-Maghrib, avec des installations quasi-similaires.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE (Vue de l’extérieur, Dar Al-Maghrib de Montréal lors de son inauguration en présence des autorités québécoises et canadiennes le 1er juin dernier ){jcomments off}