Montréal-Nord: pour gagner Gérald Tremblay joue la carte de la diversité

507

Gérald Tremblay était fier de brandir un tel atout, espérant ainsi prendre une longueur d’avance sur ses adversaires, alors qu’il présidait l’investiture de l’équipe qui va défendre les couleurs de son parti dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

Là où se concentrent des poches significatives des communautés italienne, haïtienne, latino-américaine, le maire sortant dit vouloir prêcher par l’exemple en dénichant des candidats, «de prestige», a-t-il dit, issus, entre autres, de ces différents regroupements ethniques de la population nord-montréalaise.

 En plus de la diversité, Tremblay est allé chercher plus qu’une génération à Montréal-Nord. Car, les plus vieux se retrouveront sans doute dans Marcel Parent, le maire dudit arrondissement, dont les rumeurs de disgrâce auprès du maire principal étaient, il y a peu, fort répandues, tandis que les jeunes se retrouveront à coup sûr dans Monica Ricourt.

La jeune Haïtienne, qualifiée de «brillante», et de «dynamique» par le maire de Montréal, a démissionné de son poste d’attachée politique de Line Beauchamp, (actuelle ministre de l’Environnement dans le gouvernement du Québec) 72 heures seulement avant son investiture, a appris «Média Mosaïque».

Mme Ricourt, qui tentera de succéder à Normand Fortin comme conseillère d’arrondissement du district Ovide-Clermont, refuse cependant l’étiquette de parachutée pour avoir bossé, dit-elle, «pour et avec les résidents et les organismes du milieu» sous la houlette de la députée provinciale libérale de Bourassa-Sauvé.

Dans le district Marie-Clarac, celui qui est conseiller municipal à Montréal-Nord depuis 1994, M. James V. Infantino, brigue un nouveau mandat à titre  de conseiller de ville. Tandis que Mme Clementina Teti-Tomassi souhaite se faire réélire comme conseillère d’arrondissement dans ce même district.

En entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque», le maire de Montréal, Gérald Tremblay, s’est dit «fier de cette équipe qui, à son avis, est représentative du tissu social, économique et culturel de Montréal-Nord».

«J’ai beaucoup de confiance en ces gens-là pour mener à la victoire le 1er novembre prochain et, au-delà de la victoire, de continuer à répondre aux attentes légitimes de la population, que ça soit la pauvreté, la famille, le développement économique, le service communautaire, l’habitation, franchement bravo pour Montréal-Nord, bravo pour Montréal!», a tonné M.Tremblay à nos micros.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM-Articles reliés:

Haïti s’invite dans les élections municipales montréalaises

Franz Benjamin, le poulain de Gérald Tremblay dans St-Michel

Est-ce le début d’un momentum pro Labonté?

La réélection de Tremblay est-elle compromise?

 

Photo: MEDIAMOSAIQUE.COM-Hubert Molaire