Montréal-Nord en fête: la rue Charleroi en est le baromètre

533

MONTRÉAL-NORD – Comme une journée fériée, le 27 août 2011 dernier avait eu des allures de fête à Montréal-Nord. En pleine transformation, la rue Charleroi, l’une des principales artères commerciales de l’arrondissement, a été, comme son nom l’indique, l’épicentre de l’événement « Charleroi en fête », avait constaté sur place une équipe de l’Agence de presse Médiamosaïque.

Autorités et exposants témoignent

Devenue piétonne ce jour-là pour faire place aux stands de circonstance, Charleroi faisait plutôt office de vitrine à partir de laquelle différents organismes, institutions, artistes, exposaient leurs produits  ou avaient plutôt un message particulier à faire passer en présence des autorités de l’arrondissement dont, le maire Gilles Deguire et ses quatre conseillers, la ministre et députée provinciale du comté Line Beauchamp. Présent aux funérailles de Jack Layton (feu leader du NPD), le député fédéral Denis Coderre s’était fait représenter par son attaché politique.

Remerciant le bon Dieu pour la température idyllique du jour,  le maire de l’arrondissement, Gilles Deguire, n’a pas tardé à livrer ses propres impressions au micro de Médiamosaïque. « Une ambiance de famille comme ça, donne l’occasion à la collectivité de partager la rénovation qu’on fait actuellement de la rue Charleroi », a-t-il déclaré alors qu’il se promenait sur la cour de la mairie de Montréal-Nord pour saluer ses citoyens et plus particulièrement les artistes en arts visuels qui y érigeaient leurs kiosques.

Selon lui, « « Charleroi en fête » lance toutes les activités prévues pour les saisons d’automne et d’hiver qui s’amorcent tranquillement dans l’arrondissement, a précisé le magistrat qui s’est félicité d’avoir bouclé « les phases 1 et 2 des travaux de rénovation entrepris sur la rue Charleroi  qui ont coûté plus de 2 millions et demi de dollars tandis que la phase 3 sera complétée d’ici 2014 ».

Debout devant son stand et fier de se faire prendre en photo avec le maire dans le cadre de l’événement, l’artiste peintre Joseph André, qui dirige « Espace d’Expressions et de Création », un collectif d’artistes de différentes origines, « retrouve un plaisir renouvelé » pour y avoir déjà participé l’an dernier et croit qu’il s’agit d’« une assez belle occasion pour communiquer la culture au peuple ».

Même état d’âme de la part de la Québécoise d’origine salvadorienne, Rita Torres, de « Création Hury ». « Je trouve ça fantastique de participer à Charleroi en fête, c’est vraiment de très bonnes idées. Ça offre l’opportunité à nous les artistes de nous faire connaître au public et aussi aux gens de voir qu’on a d’autres choses à Montréal-Nord », a commenté Mme Torres.

« Des occasions comme celle-là nous rapproche de la population, cela nous permet de démystifier le travail et le rôle du service de police, de répondre aux questions des gens, de leur transmettre des dépliants, de faire de la prévention pour éviter l’adhésion aux gangs de rue, les drogues. On leur donne aussi des petits cadeaux, des souvenirs, (rires) nous sommes le kiosque qui draine le plus de monde ici (rires) », a, de son côté, témoigné la policière de carrière, Mme Mercier, qui travaille à Montréal-Nord depuis 23 ans.

 

Le public n’est pas en reste

Des Nord-Montréalais, vieux et un nombre significatif de jeunes, pour la plupart, ne s’étaient pas fait prier pour l’occasion. Alexandra, d’origine italienne, sourires aux lèvres, déclare « aimer cette initiative qui rassemble tous les gens du quartier ». Même sentiment de la part d’Alfredo, un jeune latino-américain qui n’a pas caché sa stupéfaction de voir autant d’animaux différents (porcs, moutons, chèvres, chevaux) cohabiter dans un enclos ou stand qui leur était réservé sur la rue Charleroi.

« Les animaux semblent s’entendre plus facilement que les humains », a rigolé, de son côté, un jeune haïtien qui n’a pas voulu s’identifier à nos micros. Ce dernier invite toutes « les couches de la population de l’arrondissement à s’inspirer d’une telle cohabitation ».

À noter, qu’à part les organismes et institutions de Montréal-Nord, la part belle a également été faite à la relève. Sur une grande scène érigée dans les parages de l’école primaire Saint-Vincent Marie, toujours sur la rue Charleroi, plusieurs artistes hip hop du quartier, en quête de visibilité, ont profité de cet événement pour partager leurs talents avec les Nord-Montréalais qui ont été apparemment heureux de passer la journée dans une artère phare de l’arrondissement devenue complètement piétonne pour l’occasion.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MEDIAMOSAIQUE/Cr Hubert Molaire (De gauche à droite, le maire de Montréal-Nord Gilles Deguire pose pour notre photographe en compagnie de deux de ses conseillers d’arrondissement: Jean-Marc Gibeau et Monica Ricourt ) Au centre, l’exposante Rita Torres de Création Hury)