Montréal et les racines profondes de la communauté juive

25

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – La présence juive ne date pas d’hier et ne compte pas d’une, deux ou trois générations, mais de plus de 250 ans de présence en terre québécoise, a rappelé Shimon Koffler Fogel, le président-directeur général du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CERJI), pour souligner la profondeur des liens entre la communauté juive et la société québécoise.

À l’hôtel de ville, où plus d’une centaine de membres de la communauté se réunissaient pour commémorer le 19 juin dernier la fête nationale d’Israël, l’accent a été mis sur « l’implication et la contribution de cette grande et belle communauté qui a marqué l’histoire du Canada, du Québec et de Montréal spécifiquement », a vanté le président du conseil municipal Frantz Benjamin.

Le fait que plusieurs d’entre eux prennent l’initiative de se lancer en politique fournit un indice clair de cette implication, a renchéri, pour sa part, le conseiller de ville Lionel Perez qui, a-t-il toutefois nuancé, ne se voyait pourtant pas embrasser une telle carrière il y a deux ou trois décennies en tant que Québécois d’origine juive.

Perez, qui fait office de « responsable des infrastructures, de la Commission des services électriques, de la gouvernance et de la démocratie ainsi que des relations gouvernementales » au sein du comité exécutif de la Ville, s’est félicité de ce climat de détente, qui est également, selon lui, « porteur d’avenir » par les temps qui courent.

«On est tous unis en tant que Montréalais, Québécois. C’est extraordinaire, le fait qu’on puisse célébrer en 2014 à l’hôtel de ville la fierté d’être Montréalais, la fierté d’être Québécois, la fierté d’avoir une appartenance…», s’est-il réjoui en s’adressant à l’assistance convoquée pour l’occasion  par le CERJI ou CIJA (en anglais) de commun accord avec la ville de Montréal.

À noter que cette cérémonie s’est déroulée en présence de la ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil. Plusieurs élus et autres dignitaires, des personnalités issues notamment du milieu des affaires et d’autres secteurs, juifs ou non-juifs, avaient également fait acte de présence à cette activité.

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:

           

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés

La « Petite Inde » en pleine ébullition à Montréal

« Aid El Fitr » au Canada: les organisateurs parlent de 15 000 personnes

Montréal et les racines profondes de la communauté juive 

Montréal au son de la cornemuse (191e Défilé St-Patrick)

L’ombre de Mandela plane sur la 23e édition du Mois de l’histoire des Noirs

Le Canada et sa communauté indienne se fusionnent à chaque Diwali

Ottawa fête Diwali avec la communauté indienne

Montréal fête l’Italie et redécouvre sa communauté italienne (SIM 20e ÉDITION)             

Quand verdissement et gastronomie se côtoient dans la Petite Italie             

Montréal rend hommage à sa plus vieille émission de radio communautaire haïtienne

La première famille du Canada célèbre avec les Musulmans (RAMADAN)

« Aid El Fitr » au Canada: les organisateurs parlent de 15 000 personnes

Montréal et les racines profondes de la communauté juive

Harper solidaire des 3 millions d’Asiatiques canadiens

Fête nationale : Christine St-Pierre rabrouée par les Jeunes Patriotes du Québec

Célébrations: le Japon a le vent en poupe au Canada

Dix ans déjà pour le Festival du monde arabe!

Harper solidaire des 3 millions d’Asiatiques canadiens

Accès Asie: la culture tibétaine à l’honneur

Justin Trudeau expert en danse marocaine?

Honte de fêter 18 novembre en Haïti? Un intellectuel africain dit «JAMAIS»