L’Université McMaster nomme sa 1ère chancelière autochtone

859
MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – La première Autochtone à être nommée chancelière de l’Université McMaster de Hamilton se réjouit de voir l’institution « être un chef de file dans le mouvement de réconciliation ».

Santee Smith, une danseuse et chorégraphe qui dirige sa propre compagnie de spectacle, a été nommée cette semaine.
Je m’intéresse particulièrement à la culture et aux personnes qui souhaitent présenter des histoires, des récits et des changements positifs au sujet des peuples autochtones, a-t-elle affirmé. C’est un pas dans la bonne direction d’avoir une personne autochtone comme chancelière.
L’artiste a grandi non loin de la réserve des Six Nations. Elle devrait entrer en poste en novembre, tout en continuant son travail actuel.
J’ai été impliqué auprès de la [Commission de] vérité et réconciliation et au sein de la mobilisation faite dans le domaine de l’éducation, et les gens de l’Université prennent des mesures au lieu de ne s’en tenir qu’aux mots, a expliqué Mme Smith.
Ce sera un retour sur le campus pour la nouvelle chancelière, qui y a fait ses études en éducation physique et en psychologie, avant de se concentrer dans le domaine des arts.
Santee Smith est impliquée auprès de l’université depuis de nombreuses années, entre autres par l’entremise du programme d’études autochtones.
L’Université McMaster est le deuxième établissement d’enseignement canadien en deux semaines à nommer un Autochtone comme chancelier.

Médiamosaïque avec La Presse canadienne

**VIVRE-ENSEMBLE: ACTIVITÉS 16 MAI