«Union Montréal» courtise les communautés

585

Gérald Tremblay qui sollicite un 3e mandat consécutif, tenait à expliquer aux immigrants les raisons pour lesquelles ceux-ci doivent voter encore une fois pour lui dans le cadre des prochaines élections municipales.

 

 

Pour s’attirer la sympathie des Néo-Montréalais et faire le plein du vote ethnique, le maire réélu dont le mandat arrive bientôt à terme, a reçu dans le cadre d’un coktail dînatoire, environ 150 leaders issus des communautés culturelles le 25 février dernier à l’hôtel Holidays Inn.

Lors de cette soirée, Gérald Tremblay a tenté de démontrer que son parti, en l’occurrence «Union Montréal», est une formation politique qui fait de la diversité son cheval de bataille. «Union Montréal reflète  cette réalité, avec son équipe diversifiée, expérimentée, compétente, créative et talentueuse», a déclaré le chef sortant de l’hôtel de ville de Montréal.  

Dans un communiqué émis par son parti à l’issue de cette activité, et dont une copie a été envoyée à l’Agence de presse «Média Mosaïque», le maire a même affirmé qu’«Union Montréal incarne ce qu’est le Nouveau Montréal : une mosaïque de paix, qui réunie des gens de divers talents, origines, aspirations et rêves.»  

« Il est clair que les communautés culturelles de Montréal veulent de plus en plus en plus s’impliquer au niveau de la politique municipale, et notre parti Union Montréal a compris ce besoin», a, pour sa part, reconnu le président de la Commission, Georges Berberi.

Abordant le rôle central que jouent les communautés d’origines diverses, estime-t-il, au sein d’«Union Montréal», Berberi a soutenu que le parti de Gérald Tremblay «accueille favorablement cette volonté citoyenne en (y) favorisant une plus grande participation et contribution des communautés».