L’ONG PLAC 21 part à la rencontre des jeunes montréalais dans leur milieu

149

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


MONTRÉAL – Lors de la journée internationale de la jeunesse, plusieurs dizaines de jeunes ont pris part à Montréal à une activité qui s’est tenue les 11 et 12 août derniers sur la rue Papineau à Letaz . Une initiative qui porte la signature de l’ONG PLAC 21.

Cette ONG, bien connue dans la Francophonie et surtout dans la Caraibe française dispose désormais d’une antenne à Montréal où, de concert avec La Magnétothèque, l’ONU,  le comité organisateur de CIME 2010, Vues d’Afrique, entend étendre ses ailes dans la métropole québécoise pour s’attaquer aux Objectifs du Millénaire des Nations Unies.

 

Rencontrer les jeunes autrement

Selon le Dr Mohamed Benkalifa, qui a fait office de président d’honneur de CIME 2010, présent lors de la tenue de cet événement à Letaz, cette activité rentre dans le cadre du suivi autour du Sommet qui s’est tenu en mai dernier au Sheraton à Laval.

De l’avis du politologue, écrivain et expert auprès de l’ONU à New-York, «pour retrouver les jeunes, très souvent, ils sont là dans les milieux du sport». Sauf, qu’à la seule différence, a-t-il nuancé, «souvent on les rencontre pour parler uniquement de sport alors que maintenant, il est plutot question de les aider à se réinsérer, à réintégrer leur cycle scolaire».

«C’est un travail de longue haleine qui n’est pas facile, mais il ne faut pas baisser les bras, il faut le faire, surtout on sait que le Québec détient un pourcentage trop élevé de décrochage scolaire», a poursuivi Dr Benkalifa, en entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaique».

 

Se positionner au Québec

Pour Douha Bouvaoui, qui oeuvre à titre de chargée des projets événementiels au Canada pour l’ONG PLAC 21,  le but visé à travers ces activités est de faire connaitre ledit organisme qui dispose d’un agenda au sein duquel le plein épanouissement de la jeunesse fait figure de priorité.

Mme Bouvaoui se dit confiante et espère que l’ONG PLAC 21, qui a fait sa marque dans une partie de la Francophonie, ne va pas prendre du temps pour faire la démonstration de son expertise au Québec. Selon elle, les problématiques ciblées par son organisme ne sont pas étrangères aux besoins connus et exprimés par  la jeunesse montréalaise.

Lors de la journée du 12 août,  la programmation avait mis la table pour capter effectivement l’attention de cette catégorie d’age. Entre autres, du sport, du rap, des spectacles de danse mexicaine, africaine et orientale, étaient de la partie.

À noter que, sur proposition de la Tunisie, qui dispose d’un leadership reconnu mondialement en la matière, 2010 a été entièrement consacrée «année de la jeunesse» par les Nations Unies. L’ONG PLAC 21 entend profiter d’un tel momentum.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com ( Quelques-uns des initiateurs de cette activité. En haut,  le Dr Mohamed Benkalifa accompagné de la directrice générale de La Magnétothèque Marjorie Theodore, de Douha Bouvaoui de lONG PLAC 21, dEmma Bia de Radio-Canada International)