LOGI-TEL: un concept pour alléger les dépenses des PME en ressources humaines

697

MONTRÉAL – C’est un service offert généralement aux PME qui n’ont pas nécessairement les moyens de se payer les services d’un réceptionniste ou d’une secrétaire qui peuvent coûter cher avec la conjoncture économique, a évoqué d’entrée de jeu, Nathalie Dorsainville, la co-présidente de LOGI-TEL.

 

L’offre de LOGI-TEL

En rodage depuis août 2009, ce système, qui utilise également l’informatique, permet à LOGI-TEL de rapatrier les lignes téléphoniques de ses clients,  de répondre au nom de leurs compagnies et d’envoyer des courriels à leurs correspondants.

«Il s’agit d’une offre qui permet aux PME de se libérer de leurs ressources humaines qui leur coûtent cher et on garde un contact humain avec leurs clients et c’est ce que les gens aiment», a jugé Mme Dorsainville lors d’une entrevue que lui a accordée l’Agence de presse Médiamosaïque.

Comment ça marche?

«Vous êtes absent, vous n’avez qu’à transférer votre ligne téléphonique au numéro qui vous est assigné dans notre système. Nos réceptionnistes dans leurs bureaux reçoivent l’appel et voient que cet appel est adressé à tel type d’entreprise et répondent au nom du bureau de Monsieur X, prennent le message et vous le transfèrent en temps réel par courriel», a-t-elle expliqué.

«Vous êtes sur la route, vous ne voulez pas être dérangé, vous pouvez vous procurer du service», a encore ajouté Nathalie Dorsainville qui s’est associée à Merça Dorismond pour donner naissance à cette compagnie de «services téléphoniques et administratifs virtuels».

Prix du service et feed-back de la clientèle

Ce qui préoccupait les deux responsables de LOGI-TEL, c’était d’abord, «de placer le système, voir quels types de clients aller chercher et se faire connaître ensuite». Et environ cinq mois après, Mme Dorsainville révèle que «les gens ont répondu assez favorablement au produit».

«Ça attire toutes sortes de clientèles, d’infirmerie, de construction, des entrepreneurs, des travailleurs autonomes», a dénombré la co-présidente qui s’enorgueillit d’avoir offert un tarif à la portée des petites bourses. «Il suffit d’avoir un abonnement mensuel de base de 50 dollars et le prix peut encore baisser pour quelqu’un qui prend un contrat annuel», a fait miroiter Mme Dorsainville.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (La co-présidente de LOGI-TEL, la nouvelle entreprise de «services téléphoniques et administratifs virtuels», Nathalie Dorsainville, à gauche, et son associée Nersa Dorismond)