«MÊM-O» met des privilèges de riches à la portée de la classe moyenne

518

MONTRÉAL – Il s’agit d’un service de ressources, spécifiquement dédié aux familles, qui s’inspire de la conciergerie d’hôtels, a précisé la présidente de la jeune entreprise, Vicky Rolfe, qui a œuvré pendant plusieurs années dans le domaine de l’hôtellerie avant de lancer sa propre compagnie.

 

La classe moyenne en ligne de mire

Mme Rolfe a choisi d’adapter ce type de services, traditionnellement réservé aux classes les plus fortunées de la société, aux familles des classes moyennes qui ignorent qu’elles peuvent également en profiter.

«Ordinairement, si on veut avoir des informations sur la ville, par exemple, si on veut avoir une limousine, un jet privé, c’est le concierge qui s’occupe de ça dans un hôtel 4 ou 5 étoiles. « Mêm-o » est partie du même principe pour faire découvrir le service à la classe moyenne»

 

Casser les coûts

Si elle admet que « Mêm-o » n’a pas inventé la conciergerie, la jeune femme a cependant indiqué que son entreprise innove en se donnant pour objectif de démocratiser ce produit qui ne s’adressait uniquement qu’aux couches les plus aisées de la population.

« »Mêm-o » a décidé de rendre ça accessible aux moins riches. Nous avons décidé de casser les coûts pour adapter le produit à sa cible», a-t-elle ajouté en admettant que son premier boulot consiste à «changer les perceptions». Mais, «l’ouverture des gens est très bonne et ils sont très réceptifs vis-à-vis du concept», a-t-elle confié lors d’une entrevue que lui a accordée l’Agence de presse Médiamosaïque.

 

Conditions pour avoir droit aux services

Aux éventuels clients de « Mêm-o », la jeune patronne leur informe qu’il faut d’abord «être membre pour avoir droit à un concierge, que ce soit pour une gardienne, pour la coiffure, pour échanger les pneus, tout à domicile».

«En devenant membre, on a droit à un concierge 12h par jour, six jours par semaine. On peut appeler en tout temps et demander ce qu’on veut. Bien sûr que ça dépend des services. Il y a un certain temps à respecter, si on demande au concierge d’aller faire l’épicerie, cela ne peut pas se faire en une demi-heure», a-t-elle souligné.

 

Servir les gens: une passion

Mme Rolfe a défini sa tâche comme étant celle d’une «assistante personnelle» prête à servir tout type de clientèle. «Toutes les communautés sont ciblées. Je parle aux gens, je leur explique le service et une fois qu’ils comprennent ils embarquent», a-t-elle rapporté en précisant que les territoires desservis par « Mêm-o » sont les secteurs Rive sud, Rive Nord et Montréal.

«J’adore la conciergerie, j’adore rendre service aux gens, mais j’ai voulu aider au quotidien en regardant le nombre de gens ou de parents qui vont au travail, et qui n’ont pas le temps pour régler plein d’autres choses. Il y a un seul numéro à appeler et on s’occupe de tout : (514) 550-1418. Envoyez-nous un courriel à info@mem-o.ca ou visitez-nous au www.mem-o.ca», a conclu la femme d’affaires.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.COM ( En haut: une vue du centre-ville en face de l’hôtel Delta. En bas, Vicky Rolfe, la présidente de «Mêm-o», la nouvelle entreprise offrant des ressources aux familles).