Les minorités noires et maghrébines en hausse à la STM (Embauche)

183

MONTRÉAL – La diversité serait une tendance lourde à la Société de transport de Montréal. Les chiffres divulgués par l’entreprise publique de transport en commun tendent, en effet, à démontrer que la STM embauche de plus en plus d’immigrants ou de minorités visibles.

 

STM: Noirs et Arabes en chiffres

Les communautés noires (Haïti, Afrique, etc.) formeraient le plus grand groupe de minorités visibles avec un pourcentage de 5%. Ce qui équivaut à une présence d’environ 490 personnes, a révélé Serge Fortin, qui occupe le poste de « gestionnaire Diversité et respect de la personne » à la STM lors d’une entrevue exclusive à l’Agence de presse Médiamosaïque.

Ex-æquo avec les Noirs, la communauté maghrébine ou arabophone. Celle-ci constitue la deuxième plus grande minorité au sein de l’organisme paramunicipal. « Je peux vous confirmer que 5% de l’effectif total de l’entreprise proviennent également du Maghreb (450 à 475 personnes) », a en croire M.Fortin.

Lors de cet entretien, Fortin n’avait toutefois pas donné de chiffres en ce qui a trait à la représentation des autres communautés culturelles, des personnes handicapées, ou des minorités gaies ou lesbiennes, qui composent également toute la mosaïque de la diversité.

 

Une entreprise encore peu féminisée

Malgré l’ouverture préconisée en ce sens au sein de cette institution dont le fonctionnement repose sur des métiers très peu prisés par la gent féminine, moins d’un quart (24%) seulement de l’effectif total de la STM sont des femmes, avions-nous appris de même source.

Toutefois, si chez les Noirs recrutés par la STM, la parité est quasiment totale entre hommes et femmes, a précisé M.Fortin, du côté des Arabophones à l’emploi au sein de la compagnie, on ne compte que seulement 6% de femmes (environ 35 à 40 personnes).

 

Cap irréversible sur la diversité

En guise d’illustration, le gestionnaire informe que « l’entreprise, pour démontrer sa volonté d’aller de l’avant, a créé il y a deux ans une direction « Diversité et respect de la personne ». On a mis sur pied également un sous-comité « Diversité ethnique et sociale » ».

Fortin se réfère au site Web de l’entreprise par le biais duquel les gens postulent pour évoquer le sentiment que la diversité partage envers la STM. « Environ 35 à 40% des gens qui appliquent proviennent des différentes communautés. Cela prouve qu’ils savent qu’on est un milieu où ils peuvent se procurer un emploi facilement », a-t-il déduit.

Questionné sur le climat de travail et sur la possibilité de gravir des échelons une fois à l’intérieur, il répond que « nos employés savent qu’ils peuvent progresser dans l’entreprise, qu’ils peuvent développer des compétences. En ce qui a trait au climat, c’est un peu le travail qu’on a, notre mandat à nous, c’est de s’assurer d’avoir un milieu sain et inclusif.»

Lire sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTOTHÈQUE MEDIAMOSAÏQUE (En haut, un autobus de la STM-Cr.J-F Brulotte. En bas, le gestionnaire Diversité et respect de la personne » à la STM, Serge Fortin, en train de prendre la parole lors de la journée réseautage emploi et diversité d’Espace Féminin Arabe).