Les «Awards» de Bharat Times aux «valeurs sûres» de la communauté sud-asiatique

191

MONTRÉAL – Plusieurs professionnels ont été honorés par nos confrères de «Bharat Times» lors d’un désormais traditionnel «banquet annuel» de ce journal qui dessert depuis 2003 les Québécois issus de la communauté sud-asiatique de Montréal, a constaté sur place l’Agence de presse Médiamosaïque.

Qui sont ces lauréats?

À travers ce gala, qui avait réuni notamment des écrivains, des annonceurs, des lecteurs du journal, des représentants de plusieurs organisations d’Asie du Sud, des groupes et des dirigeants communautaires, Bharat Times récompense  les personnes qui, à ses yeux, se sont le plus démarquées au cours de l’année.

C’est le cas par exemple d’Anuradha Sharma qui a été proclamée «Femme de l’année 2010 Award». Mme Sharma est maître de conférences à Navjivan Arts et du Commerce, un collège Dahod dans le Gujarat. Elle écrit des poèmes à la fois en anglais et en hindi.

Pour sa part, l’ex-candidat aux élections fédérales dans Villeray et St-Michel en 2006, en 2008 et en 2007 dans Outremont, Mahmood Raza Baig, a été honoré, dit-on,  pour son «importante contribution à la communauté sud-asiatique».

Les efforts de certaines personnes œuvrant au sein même de Bharat Times, ont été gratifiés également lors de cette soirée. En ce sens, Jalaluddin Syed Hussein  a reçu un prix, a-t-on expliqué, «pour sa contribution significative au journal et de la communauté sud-asiatique».

Une plaque de reconnaissance du même ordre a été aussi remise à Gopika Sharma. «Bharat Times» se dit redevable envers Mme Sharma «pour son dévouement, son engagement et son intérêt de partager ses compétences et ses talents avec la communauté par écrit régulièrement depuis deux ans».

 

«Bharat Times»: un journal qui s’implique

Interrogée par l’Agence de presse Médiamosaïque, l’éditrice et fondatrice de ce journal, Monika Spolia, visiblement radieuse lors de cette soirée, n’a pas caché sa satisfaction de voir «l’évolution, l’impact et l’implication de « Bharat Times » dans la communauté».

«Pour la communauté, « Bharat Times » est un journal communautaire qui leur apporte des nouvelles locales et des photographies et des événements», a-t-elle déclaré en précisant que le journal qui est publié dans la langue de Shakespeare pour rejoindre également la communauté anglophone vient de combler un vide.

Avant, a rappelé, Monika Spolia, les autres journaux se contentaient de rapporter les nouvelles provenant des pays d’origine au lieu de mettre l’accent sur le quotidien et les préoccupations des Montréalais ou des Québécois  issus de la région sud-asiatique.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com (En haut, l’éditrice et fondatrice de Bharat Times félicite une valeur sûre de la communauté sud-asiatique. En bas, une vue de l’assistance lors de ce banquet annuel du journal)