Les Juifs d’origine dans les cercles et les lieux de pouvoir à Québec

236

QUÉBEC (MÉDIAMOSAÏQUE) Le gouvernement du Québec, via ses plus grandes personnalités, à commencer par le premier-ministre du Québec lui-même, Philippe Couillard, plusieurs de ses ministres, les responsables des différents partis d’opposition ont réservé, mardi 30 novembre 2016, un accueil des plus chaleureux aux représentants de la communauté juive du Québec.

Organisé annuellement par CIJA, la voix autorisée de la communauté juive au Québec, ce cocktail au cours duquel les Juifs d’origine côtoient, dans un cadre décontracté, les plus hautes autorités de la Province, a été placé cette fois sous le signe de la commémoration du centenaire de la Fédération CJA, un organisme créé par la communauté il y a cent ans dans le but de faciliter l’intégration de ses membres au sein de la société québécoise.

Couillard laudatif envers la communauté

Rappelant que les ressortissants juifs sont « les rescapés d’une des plus grandes tragédies du 20e siècle, à savoir l’Holocauste », le premier-ministre du Québec, a tenu à vanter leur mérite d’avoir réussi à sauvegarder une civilisation grâce, dit-il à l’éducation.  » Vos priorités sont la santé, le développement économique et l’éducation, eh bien ce sont aussi les nôtres, ce sont celles des Québécoises et des Québécois », a précisé M Couillard en rappelant que « le Québec a toujours été et va toujours rester une société inclusive « .

 » Le Québec est une société qui comprend que l’identité est beaucoup plus complexe qu’on le dit, une société qui a compris qu’une identité est faite de plusieurs appartenances et pour affirmer l’identité l’une n’a pas besoin d’en effacer une autre. Il est important de rappeler cela « , a encore ajouté le premier ministre. 

François Legault reconnaissant

Les libéraux de Philippe Couillard n’étaient pas les seuls à vanter les vertus de la diversité ou particulièrement de la présence juive dans les différents secteurs d’activités de la société. Le No 1 de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, n’a pas manqué de souligner et de remercier la communauté juive pour son implication visible dans les différents pans de l’économie québécoise. Legault, entrepreneur connu dans un passé récent, a salué  » la fibre entrepreneuriale qui fait partie de l’ADN  de la communauté juive « . Il a terminé son speech en lâchant la phrase qui suit:  » je sais qu’il y en a beaucoup parmi vous et vous apportez beaucoup à notre nation « .

Le PQ n’est pas en reste

Le message livré par le député et ex-ministre Stéphane Bergeron, qui a pris la parole au nom de Jean-Francois Lisée (chef du Parti Québécois), absent pour l’occasion sur la colline parlementaire, est d’un contenu similaire. Évoquant brièvement « le contexte international qui souvent amène des critiques acerbes à l’endroit de l’État d’Israël, des critiques qui, a-t-il jugé, ne sont pas certainement méritées »,  Bergeron, qui fait office de porte-parole de l’Opposition officielle en matière de relations internationales du PQ, a soutenu que la rencontre du 30 novembre a fourni l’opportunité de découvrir l’autre facette de la médaille.

Soulignant, lui aussi, l’hospitalité et l’ouverture légendaires des Québécois, Bergeron a rappelé que le premier député d’origine juive de toute l’empire britannique, en l’occurrence, Ezechiel Hart, a été élu officiellement au Québec. Ce qui lui fait dire que « les Juifs étaient intégrés et que leur présence était, non seulement tolérée, mais acceptée au point que la population décide d’en envoyer un des leurs au parlement du Bas-Canada », fin de citation.

MEDIAMOSAIQUE.Com  Toute l’actualité de la COMMUNAUTÉ JUIVE: