Fonction publique: les Conservateurs en ont assez de la «discrimination positive»

452

Alors que la diversité se plaint de sa faible représentativité dans la fonction publique, voilà que les conservateurs envisagent  de passer outre ce principe par le biais duquel le fédéral espérait refaire son retard.

En effet, selon la nouvelle approche prônée par le gouvernement Haprer,  la race et l’origine ethnique ne devraient pas faire partie des critères de sélection lorsque vient le temps d’obtenir un emploi au sein du gouvernement fédéral.

Aucun Canadien ne doit être exclu d’une opportunité d’emploi dans la fonction publique en raison de sa race ou de son origine ethnique,  a déclaré Stockwell Day, président du Conseil du Trésor, a rapporté l’Agence de presse «Média Mosaïque» citant une dépêche de la Presse Canadienne.

Propos repris en chœur par Jason Kenney qui est nul autre que le titulaire du ministère fédéral de l’Immigration et du Multiculturalisme. Ce dernier «souhaite aussi un réexamen des procédures (et) est d’avis que les embauches doivent se faire en fonction du mérite», selon la même source.

Presse Canadienne a toutefois eu le courage de rappeler, dans la même dépêche, et nous la citons: «selon bon nombre d’observateurs, les minorités visibles, incluant les Autochtones, sont sous-représentées dans la fonction publique fédérale.»

«L’annonce survient moins de 24 heures après la démission de Munir Sheikh, statisticien en chef du Canada, en réaction à la décision du gouvernement conservateur d’éliminer le questionnaire détaillé obligatoire du recensement de la population canadienne», a noté PC.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr PC  Les ministres conservateurs Jason Kenney (Immigration et Multicuralisme), Stockwell Day (Conseil du Trésor)