Les belles femmes aux formes pulpeuses sont infidèles

1459

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Des scientifiques américains découvrent l’existence d’une hormone sexuelle qui serait à la base du taux d’infidélité assez élevée rencontré souvent chez les belles femmes aux formes pulpeuses.

En effet, cette étude, réalisée à l’Université du Texas, parue dans «Biology Letter» de la «Royal Society»,  révèle qu’il existe de l’oestradiol (une hormone produite par l’ovaire) en  grande quantité qui confèrerait à ces femmes les attributs qui font craquer les hommes.

«Cette hormone, que l’on peut comparer à la testostérone chez les hommes, serait responsable de la forme symétrique du visage, d’une poitrine généreuse, d’une taille fine et de hanches prononcées», a rapporté «Cyberpresse» dans des extraits cités par l’Agence de presse Médiamosaïque.

 

Belles, pulpeuses et bombes sexuelles

«Souvent insatisfaites sur le plan sexuel et amoureux», les «belles femmes ont tendance à tromper leur conjoint», selon les conclusions émanant des recherches effectuées en ce sens par l’université texane.

On les décrit comme des «monogames opportunistes en série». Une des chercheurs Kristina Durante estime que «les femmes physiquement attirantes ont non seulement la possibilité de choisir leur partenaire, mais elles ont des critères exigeants et sont difficiles à satisfaire».

Ces femmes changent régulièrement de partenaires et sont portées à entretenir des relations extraconjugales, ajoute-t-on. Selon Mme Durante, «elles ne voient donc pas de véritables raisons à rester fidèles lorsqu’elles repèrent un partenaire plus intéressant.»

 

Vérification du taux d’oestradiol

Pour valider cette recherche, Mme Durante a mesuré le taux d’oestradiol 52 étudiantes universitaires, âgées de 17 à 30 ans. Elle leur a demandé de dire dans quelle mesure elles se trouvaient attirantes physiquement. Les étudiantes en couple, ont indiqué leur niveau de satisfaction amoureuse et leur perception de l’infidélité.

 

Histoires d’un soir

L’enquête de Mme Durante a fourni des résultats que voici : «les femmes aux normes pulpeuses se sont avérées les moins satisfaites en couple. Les scientifiques ont toutefois constaté que ces femmes, avec un taux d’oestradiol élevé, préfèrent entretenir une relation extraconjugale, plutôt que de multiplier les histoires d’un soir».

Ces femmes aux rondeurs séduisantes «ont également tendance à facilement draguer et à séduire lorsqu’elles se retrouvent devant un partenaire potentiellement intéressant», a conclu l’article en question.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM- Articles reliés

  1. Sexe: les Québécoises plus «cochonnes» que les Françaises
  2. Serena Williams : «J’ai de gros seins et de grosses fesses»
  3. Le visage ou les fesses de votre partenaire: quel est votre critère No un?(ÉTUDE)
  4. Haïti-Sexe et politique: un ministre aurait violé deux jeunes garçons
  5. Beyoncé en bikini: du bonbon pour les paparazzis (IMAGES)
  6. Beyoncé en bikini: du bonbon pour les paparazzis (IMAGES-SUITE)
  7. Interdiction de photographier le derrière de BEYONCÉ sur scène (SHOWBIZ)
  8. Serena Williams en sous-vêtements sexy (IMAGES)
  9. Adieu rondeurs! Vive les rondeurs! Contradictoire, diriez-vous?
  10. La couronne et les photos nues de Miss Californie
  11. Les belles aux formes pulpeuses sont infidèles
  12. La reine Beyoncé de retour au Centre Bell

 

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com/ Cr Google Des stars américaines belles, pulpeuses, bombes sexuelles et infidèles? (de gauche à droite): Beyonce Knowles, Jenifer Lopez et Bria Myles.