L’Égypte, un pharaon de l’excision. Voyage avec «France 24» (VIDÉO)

551

Au pays des Pharaons, l’excision a la vie dure malgré les dispositions légales récemment adoptées officiellement par cet État du contient africain. Cette pratique ancestrale s’applique aujourd’hui encore, mais dans la clandestinité, parce qu’une volonté politique, saluée par l’UNICEF, a émergé  depuis quelque temps, a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque».

L’excision et ses effets sur la femme

Dans ce pays où la culture est plus que millénaire, les mœurs locales jugent encore normales que le clitoris de chaque Égyptienne soit enlevé à l’âge de huit (8) ans. Une écrasante majorité d’entre elles ont dû subir une telle opération.

En procédant à l’ablation de cet organe, souvent vital à l’épanouissement ou à la jouissance sexuelle des femmes, les plus conservateurs espèrent que cela pourra contribuer à tuer leur désir, les rendre frigides et conséquemment plus fidèles à leurs conjoints.

Témoignages d’une exciseuse

Pour une exciseuse qui témoigne à visage masqué dans ce reportage de la chaîne internationale française «France 24», repris par un journaliste de MEDIAMOSAIQUE.COM, «l’excision est une tradition qui protège la vertu des jeunes filles».

«Les gens excisent leurs filles pour qu’elles soient respectables, pour qu’elles ne soient pas excitées et accepter de coucher avec n’importe quel homme», a poursuivi l’exciseuse qui pratique ce métier depuis une quinzaine d’années.

Cependant, même si elles forment une minorité, de plus en plus d’Égyptiennes ne veulent plus se plier à cette dictature de la tradition. «France 24» nous dresse le portait d’une d’entre elles qui tient à ce que sa fille soit épargnée de cette mutilation en dépit de l’opposition de son mari.


MÉDIAMOSAIQUE.COM Articles reliés:

  1. Le «coûteau sur le clitoris» des filles à Montréal?
  2. Sexe: les Québécoises plus «cochonnes» que les Françaises
  3. «Pèlerinage» d’un journaliste de «France 24» au Québec (VOYAGES)
  4. Après Haïti (Patrick Poivre d’Arvor) PPDA s’intéresse au Québec (LITTÉRATURE)
  5. Visas d’étudiant : 90% de refus à l’ambassade du Canada en Iran (AJPQ)
  6. «Baby touristing» au Québec? Des étrangères accouchent et partent sans payer (CITOYENNETÉ)

VISIONNEZ la VIDÉO!