Le Québec pleure le départ de Maman Dion

243

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Maman Dion, comme tout le monde la surnommait, a eu une vie bien remplie, entre ses 14 enfants, la grande carrière de sa benjamine qu’elle a aidé à faire décoller et toutes ses initiatives d’affaires et caritatives.

Elle a même eu « plusieurs vies », selon son biographe, Georges-Hébert Germain. « Elle est née avec cette énergie, cette intelligence, cette force, » témoignait l’auteur de la biographie La vie est un beau voyage, dans une entrevue à Radio-Canada. L’écrivain et journaliste, décédé en 2015, décrivait également la femme comme un être de forte volonté, décidée à prendre les commandes de sa vie.

Dans une récente parution du magazine Échos Vedettes, Claudette Dion, grande sœur de Céline, racontait que leur mère souffrait de plusieurs problèmes de santé dernièrement. Elle avait perdu de l’acuité visuelle et son audition. Sa mémoire était de plus en plus défaillante, tout comme son énergie.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSEMaman Dion en 2002.

Matriarche de la fratrie Dion, elle a mis au monde 14 enfants : Denise, Linda, Louise, Manon, Liette, Pauline, Ghislaine, Claudette, Michel, Paul, Daniel (décédé), Clément, Jacques et Céline. Grand-mère de 32 enfants, elle avait 48 petits-enfants et était arrière-arrière-grand-mère six fois.

Saint-Bernard puis Charlemagne

Née Thérèse Tanguay le 20 mars 1927, celle qui deviendra Maman Dion est issue d’un milieu modeste. Son père, Achille Tanguay, originaire de Sainte-Agathe-des-Monts, a obtenu une terre de concessions à défricher du gouvernement, à partir duquel il a bâti une partie de ce qui deviendrait Saint-Bernard-des-Lacs, village fondé en 1932 par les habitants qui y pratiquèrent l’agriculture et l’exploitation forestière.

Thérèse Dion a 18 ans lorsqu’elle épouse Adhémar Dion, fils d’un ami de son père. Ils vécurent ensemble toute leur vie, jusqu’au décès d’Adhémar, à l’hiver 2003, à l’âge de 80 ans.

Elle s’était installée avec Adhémar et leurs premières filles à Charlemagne, là où la plupart de ses enfants, dont Céline, sont nés. La famille Dion vivra de longues années dans la bourgade de maintenant 6000 habitants.

Ces dernières années, la matriarche du clan Dion vivait à Laval avec sa fille aînée Denise.

PHOTO FOURNIE PAR PRODUCTIONS JCéline Dion et sa mère, Thérèse Dion, en compagnie de Julie Snyder.

La musique et les Dion

La musique a toujours été importante au sein de la famille Dion. Si on remonte plus loin, Thérèse Dion joue de la musique depuis l’enfance. Son père, lui-même un amoureux de la musique, lui a offert un violon pour ses 11 ans. Petite, elle savait aussi jouer de la bombarde et de l’harmonica.

Dans le foyer Dion, Adhémar joue aussi de l’accordéon. Les parents initient très vite leurs enfants à la musique. La fratrie se produit sur des scènes locales, mais également dans le bar familial, Le Vieux Baril.

À 46 ans, Thérèse Dion trouve un emploi dans un magasin, dont elle deviendra plus tard la gérante. Mais alors que Le Vieux Baril gagne en succès, Maman Dion s’emploie derrière les fourneaux de l’institution. La fin de cette époque survient subitement lorsqu’un incendie ravage le bar.

Si la carrière musicale des enfants Dion a alors pris fin, Thérèse Dion a cru en sa fille Céline. Elle prend donc en main la carrière de sa benjamine, devenant ainsi sa première gérante.

C’est Thérèse qui a écrit la chanson Ce n’était qu’un rêve, dont la mélodie a été composée par son fils Jacques. L’enregistrement du titre est envoyé sur cassette à René Angélil. Le reste de cette histoire-là est bien connu. Angélil devient l’agent de la jeune Céline Dion, alors toute jeune adolescente.

C’est le début d’un succès local instantané, qui prendra une ampleur planétaire. Maman Dion la suit dans tous les premiers instants. Thérèse Dion a d’abord désapprouvé la relation entre sa fille et Angélil, de 26 ans son aîné. Mais le couple se marie en 1994. Thérèse Dion deviendra au fil des ans la personne de confiance de René Angélil.

Femme d’affaires

PHOTO FOURNIE PAR CANAL VIEThérèse Dion et sa fille, Céline, dans le cadre de l’émission Avec les yeux du coeur.

La fibre de femme d’affaires de Thérèse Dion la mène à commercialiser ses créations culinaires et crée Les Pâtés Maman Dion, dans les années 1990.

Alors qu’elle en fait la promotion dans la province, elle est de passage sur le plateau de Julie Snyder, à l’émission Point J. Quelques mois plus tard, Snyder lui propose d’animer sa propre émission culinaire, tout simplement intitulée Maman Dion. Durant trois saisons, accompagnée de son coanimateur Éric Salvail, elle pilote l’émission présentée sur TVA et produite par Productions J.

Mais Adhémar Dion est atteint d’un cancer. Thérèse Dion laisse sa carrière télévisuelle de côté en 2002 pour se tenir à son chevet, jusqu’à son décès un an plus tard. Elle ne retournera plus devant la caméra ensuite.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSEThérèse Dion, Céline Dion et René Angélil lors des funérailles d’Adhémar Dion, mari de Thérèse Dion.

La Fondation

En 2005, c’est la création d’une fondation de soutien pour l’éducation des enfants les moins nantis. D’abord baptisé Fondation Achille Tanguay (en l’honneur du père de Thérèse), l’organisme sera renommé peu après Fondation Maman Dion.

La fondation se donne pour mission de « favoriser l’épanouissement, le développement de l’estime de soi et le désir de réussir à l’école des jeunes Québécois âgés entre 5 et 16 ans issus de milieux défavorisés ».

Pour se faire, la Fondation distribue des effets scolaires aux enfants d’écoles primaires et secondaires aux quatre coins de la province. En mai dernier, Thérèse Tanguay Dion recevait la médaille de l’Assemblée nationale des mains de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais.

Thérèse Dion s’est également impliquée auprès de la Maison Adhémar-Dion, un centre de soins palliatifs accueillant sans frais les personnes en fin de vie dans la région de Lanaudière. L’organisme, mis sur pied en 2010, est une initiative de la Fondation Santé Sud de la région.

Médiamosaïque avec La Presse