Le mouvement coopératif en campagne dans les communautés culturelles

497

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – « Coop et communautés culturelles: mode d’emploi », tel est l’événement par le biais duquel deux instances du mouvement coopératif québécois ont lancé leur campagne de séduction auprès de la Diversité le 19 février dernier au Cabaret du Mile End à Montréal, a constaté sur place l’Agence de presse Médiamosaïque.

En présence de plusieurs dizaines de convives issus de l’immigration, Hélène Simard, présidente-directrice générale du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité et Claude Demers, président de la CDR Montréal-Laval et directeur général de la Caisse Desjardins de la Culture, ont fait la démonstration que l’appropriation d’un tel modèle d’affaires par les nouveaux arrivants et leur progéniture est susceptible de leur rapporter gros.

Sondage instantané

Séduits par le dynamisme et la détermination affichés par les communautés culturelles, soucieuses et obligées de s’intégrer dans leur nouvelle société, ces représentants du mouvement coopératif invitent d’ailleurs les Québécois à s’inspirer de celles-ci pour mieux relancer l’économie de la Belle Province.

La réalisation d’un sondage instantané sur place a aussi permis aux initiateurs d’une telle démarche de se faire une idée plus pointue de la perception des communautés envers le mouvement coopératif qui s’incruste depuis plus d’un siècle dans le mode vie du peuple québécois et peu familier, en revanche, pour bon nombre d’immigrants.

Projection vidéo

Lors de cette soirée, des vidéos mettant en valeur deux coopératives regroupant des membres des communautés culturelles ont été projetés. Une d’entre elle, la Coopérative San Francisco de Asis, qui en est une « de solidarité », propose à ses membres différents produits indigènes d’Amérique Latine. La Coopérative des Maraîchères Africaines au Québec, une coop dite « de travail », offre, quant à elle, des légumes du Sud, cultivés ici à Laval par les coopérantes.

Ces deux coopératives démontrent bien que le modèle coopératif est un outil de développement économique et social qui peut s’adapter aux besoins des communautés culturelles et servir de moyen d’intégration à l’emploi pour les nouveaux arrivants.

 


MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com ( L’animateur de la soirée, Philippe Fehmiu, interrogeant deux Néo-québécoises, une Française et une Maghrébine, lors du lancement du projet « Coop et communautés culturelles: mode d’emploi » par la Coopérative de développement régional de Montréal-Laval et par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité)