Le fondateur de la Louisiane était un Québécois

148

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Il était Montréalais. Il s’appelait Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville. Il faisait partie de la célèbre famille qui a repoussé les frontières de l’Amérique française jusqu’aux confins du continent. Il a l’honneur d’être le premier commandant de la Louisiane.

Né à Ville-Marie (Montréal) le 23 février 1680, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville accompagne son frère Pierre Le Moyne d’Iberville en Nouvelle-Angleterre, à Terre-Neuve, à la baie d’Hudson, puis en Louisiane. En 1704, Bienville accueille les premières filles du roi envoyées en Louisiane pour y fonder des foyers. En 1717, il est nommé premier commandant général et fait chevalier de Saint-Louis. L’année suivante, il établit un nouveau comptoir général et fonde la Nouvelle-Orléans, ainsi nommée en l’honneur du régent.

De nos jours, lorsqu’on se promène à Paris et à la Nouvelle-Orléans, des plaques rappèlent le rôle joué par ce Canadien français qui a reçu le surnom de «Père de la Louisiane». Sur la plaque de bronze fixée au 17 de la rue Vivienne, non loin de l’Opéra de Paris, on peut lire: «Dans cette maison, le 7 mars 1767, est mort, à l’âge de 67 ans, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, né à Montréal, chevalier de Saint-Louis, lieutenant de roi, commandant général et gouverneur de la Louisiane, 1699 à 1743, fondateur de la Nouvelle-Orléans en 1718.»

À la Nouvelle-Orléans, il a fallu attendre deux siècles avant qu’une statue de Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville ne se dresse au milieu de la rue Decatur, dans le Quartier français.

MEDIAMOSAIQUE avec L’express

(PHOTO) Jean-Baptiste Le Moyne de Beinville et sa statue dans le Quartier français de la Nouvelle-Orléans