«Carrefour d’affaires au féminin» chez «Carrefour Desjardins»

516

Des femmes d’affaires issues des quatre coins du monde ont été reçues au «Carrefour Desjardins» dans le cadre de la 4e édition du «Carrefour d’affaires au féminin», a constaté sur place un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

Il s’agit d’un événement organisé par le «Réseau des femmes d’affaires marocaines du Canada» et commandité par le Mouvement des caisses Desjardins. Le «Carrefour Desjardins» a, en ce sens, invité la quinzaine de femmes d’affaires en visite au pays à rencontrer leurs consoeurs québécoises.

En effet, c’est dans une atmosphère des plus chaleureuses que des femmes d’affaires vivant au Québec ont accueilli leurs homologues étrangères, le mercredi 27 mai dernier. Échange de cartes d’affaires, de contacts et de bons mots étaient de la partie.

Les rencontres se sont déroulées dans plusieurs villes, à Montréal, à Laval et dans la Capitale nationale (Québec) où celles-ci ont été reçues également par Christine St-Pierre, la ministre de la Culture, des Communications et à la Condition féminine du gouvernement Charest.

Lors de leur tête-à-tête au «Carrefour Desjardins»,  plusieurs femmes ont témoigné des difficultés qu’elles doivent affronter au quotidien pour abolir les préjugés relatifs à leur statut de femmes d’affaires dans leur pays. D’autres ont sensibilisé l’audience autour de la nécessité d’alphabétiser dans les milieux ruraux où bon nombre de femmes n’ont pas accès à l’éducation.

Aussi, plusieurs d’entre elles ont mis l’accent sur l’utilité d’un programme de micro crédit susceptible de permettre aux femmes les plus défavorisées de prendre part à l’économie de leur village, de leur ville, et pourquoi pas, de leur pays!

Intervenant au micro de l’Agence de presse «Média Mosaïque», le directeur de comptes, marchés émergents au «Carrefour Desjardins» et organisateur de cette rencontre, Éric Ménégazzi, a salué le travail et la ténacité de toutes les femmes ayant participé à cette 4e édition.

«Pour Desjardins qui se distingue par son ouverture à la diversité, recevoir ces femmes a été un choix tout à fait naturel. Au Carrefour par exemple, 14 nationalités se côtoient au quotidien et 10 langues y sont parlées! Quant au rôle des femmes dans la société, nul doute qu’il est majeur. La preuve, c’est une femme, Madame Monique Leroux, qui est à la tête du Mouvement Desjardins, la première institution financière au Québec! », a  déclaré M.Ménégazzi.

L’événement, qui s’est déroulé du 25 au 27 mai 2009, a aussi permis à ces femmes d’affaires d’écouter Hélène Bégin, économiste au «Mouvement Desjardins», leur parler de la crise financière et de l’importance pour le Québec de s’ouvrir aux marchés étrangers plutôt que de ne dépendre que des États-Unis comme partenaires commerciaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photos)

En haut, des femmes d’affaires québécoises et étrangères échangent le temps d’un lunch au Carrefour Desjardins

En bas, Éric Ménégazzi (cravate bleue et veston noir) posant avec une partie de la délégation provenant notamment du Maghreb et du Moyen-Orient.

Avec la collaboration de Caroline Phemius de la Fédération des caisses Desjardins