La ville de Laval passe par le Cameroun pour amorcer sa coopération avec l’Afrique (CULTURE)

542

Un partenariat portant sur des échanges culturels entre la ville de Laval et l’organisme «Table Montréal Afrique» a été annoncé à Laval. Le conseiller municipal Jean-Jacques Lapierre a confié qu’il s’agit d’un premier pas en matière de coopération entre sa ville et l’Afrique et notamment le Cameroun représentés ici par «Table Montréal Afrique (TMA)».

Pour inaugurer cette nouvelle ère de coopération, la présidente de l’organisme montréalais, Princesse Juilette Biakeu, a été l’invitée d’honneur de la ville de Laval qui clôturait sa «semaine culturelle» par la «Sainte-Rose en bleu», un rituel auquel plus de 850 personnes ont assisté le 9 août dernier.

Échanges entre enfants lavallois et camerounais

«Des dessins conçus par des enfants du Cameroun seront exposés à l’hôtel de ville de Laval. Les dessins les plus beaux seront ensuite acheminés à la Maison des arts à Laval. Le processus se fera ensuite en sens inverse par l’envoi des oeuvres de petits lavallois au Cameroun», a expliqué M.Lapierre.

Il s’agit «de la première étape  d’une série d’échanges entre Laval et l’Afrique», a précisé, en entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque», le conseiller municipal qui prédit «qui ‘il y aura des annonces encore plus intéressantes» à faire au public dans les prochaines semaines.

«Team Laval» part bientôt pour l’Afrique

En effet, on planche actuellement sur la visite du maire principal de Laval, Gilles Vaillancourt en Afrique. Prévue après novembre 2009, cette visite à laquelle participeront des hommes d’affaires lavallois (Team Laval) sera la matérialisation de la promesse faite par Vaillancourt à «Table Montréal Afrique».

Été 2008,  la ville de Laval a été l’hôte du deuxième sommet des maires africains organisé par TMA à l’hôtel Sheraton. Plus d’une quarantaine d’élus africains et notamment camerounais y avaient fait le déplacement pour échanger avec leurs homologues québécois. La coopération décentralisée et l’érmergence d’un éventuel pôle d’affaires Québec/Canada/Afrique ont été au centre des discussions.

La présidente de «Table Montréal Afrique», Princesse Juliette Biakeu, a salué le lancement de cette coopération qui sera, a-t-elle soutenu, profitable au continent africain et à la ville de Laval. Selon elle, Laval a tout intérêt à découvrir l’Afrique pour pouvoir bénéficier, à l’instar de plein d’autres villes occidentales, des opportunités d’affaires.

Mme Biakeu pense qu’on doit, d’abord et avant tout, penser à la relève ou à la jeunesse. Elle croit que ce partenariat qui facilite, dans un premier temps, des échanges culturels entre Laval et l’Afrique, permettra notamment de créér des liens entre les jeunes des deux communautés.

 

PHOTO: La présidente de «Table Montréal Afrique», Princesse Juliette Biakeu, entourée de deux responsables municipaux de Laval, dont Jean-Jacques Lapierre, à gauche.