«La femme la plus désirable» n’aime pas dépenser

111

Contrairement aux stars qui dépensent comme des fous, la jolie comédienne cubaine, née en Floride, n’est pas «une grosse dépensière», du moins c’est ce qu’elle a elle-même prétendu.

 

 

 

 

 

En entrevue au magazine Cosmopolitain, Eva Mendes, dont des extraits de ses déclarations sont rapportés par l’Agence de presse «Média Mosaïque» a déclaré : «je ne pense pas que l’argent puisse rendre heureux, il rend fou».

Pour rassurer les incrédules, la star qui s’est fait connaître notamment en 2001 avec la sortie du long-métrage «Training Day», une réplique à Denzel Washington, a rajouté : Je ne suis pas une grosse dépensière et je n’aime pas le shopping. Je ne trouve aucun plaisir à dépenser mon argent en futilités. En fait, je trouve même cela inconfortable».

Dans la lignée des Beyoncé Knowles

Même si Eva Mendez n’exerce pas forcément le même métier que sa compatriote Beyoncé Knowles, la première suit tout de même les traces de la seconde. Sexy et douée pour le showbiz, Eva détient un immense pouvoir de séduction notamment sur les hommes.

Faut-il rappeler à ce sujet que la jeune actrice de 34 ans, Eva Mendez, a été sacrée « femme la plus désirable de l’année » 2009, dans le populaire sondage réalisé tous les ans pour le compte de la revue en ligne pour hommes « AskMen.com ».

On rapporte que plus de 10 millions d´internautes avaient participé au vote. Deux ans auparavant, la palme revenait à Beyoncé Knowles. La reine du R’n’B était classée «la femme la plus désirable de l’année» 2007.

Photos Cr. Google