La petite reine du design du « vèvè » d’Haïti débarque à Montréal

131

MONTRÉAL (AGENCE MÉDIAMOSAÏQUE) – La célèbre designer d’origine haïtienne, Phelicia Dell , a fait son entrée cet hiver sur la scène montréalaise. Celle qui dédramatise le « vèvè » haïtien, qui le vulgarise avec classe et élégance en Haïti et dans les métropoles à forte concentration d’Haïtiens en Occident et dans les Antilles, n’avait pourtant jamais exploré le marché montréalais.

 

Un « vèvè » qui brise les barrières culturelles

« J’ai saisi cette occasion parce que j’avais raté la première édition quand on m’avait invitée l’an passé à Montréal », a-t-elle déclaré à l’Agence de presse Médiamosaïque, la veille de son exposition à la deuxième édition du Black Expo Design, une tribune vouée exclusivement aux designers noirs émergents de partout à travers le monde dans la métropole québécoise.

Qu’a-t-elle réservé pour Montréal? Questionnée à ce sujet, Phelicia, tout sourire, répond : « je vous apporte le soleil d’Haïti, beaucoup de couleurs, la culture du pays, en particulier le vèvè. Les étrangers réagissent chaudement à ce travail d’art, bien calculé, bien millimétré, les Haïtiens aussi. Je dois dire qu’il y a beaucoup d’appréciation pour mes œuvres qui sont uniques, faut bien les pénétrer ces pièces que j’appelle moi-même mes bijoux !»

 

Le côté pur et saint du vaudou

Elle ne nie pas que le vaudou ou le vèvè puisse effrayer  certaines personnes, les protestants, en particulier. Phelicia précise justement à ce sujet que ses sacs, vêtements, accessoires, pochettes, « s’inspirent des vèvès, mais ce ne sont pas vraiment des vèvès ».

« Faut bien que je lève le voile sur cet aspect. Certaines personnes pensent au côté satanique ou malfaiteur du vaudou, non! J’exploite plutôt le côté pur et saint du vaudou. C’est plutôt l’aspect artistique de la chose qui m’intéresse, qui est mis en évidence à travers mes créations », a-t-elle rectifié.

 

Vèvè Collections, bientôt une multinationale?

« Ça va devoir attendre », a-t-elle lâché en rigolant. Dans l’intervalle, elle dispose de sa propre boutique à Port-au-Prince et ses créations sont disponibles dans la plupart des grandes villes du monde où les Haïtiens élisent domicile en grand nombre. Par contre, Montréal, où vit le plus grand nombre d’Haïtiens hors d’Haïti au km2, n’avait pas encore de tablettes associées aux œuvres de Vèvè Collections. Ce qui sera bientôt chose faite.

Il importe de noter que les créations de Phelicia Dell s’adressent en exclusivité ou presque, à la gent féminine. Cap bientôt sur les hommes, a-t-elle projeté. Jetant froidement un œil dans le rétroviseur, la jeune designer, qui peut être fière de son portfolio, avoue que sa carrière serait un cauchemar si elle n’avait pas misé sur la persévérance et la patience.

 

MEDIAMOSAÏQUE.Com vous suggère:

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE Cr Abdou Zirat ( La célèbre designer d’origine haïtienne, Phelicia Dell, répondait à nos questions dans le cadre de la deuxième édition du Black Expo Design )