La meilleure façon de dire merci à Madiba!

164

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – On s’y attendait, mais on refusait de voir la réalité en face, à savoir que ses jours étaient comptés. Nelson Mandela, le père de la nation arc-en-ciel, est parti. À des milliers de kilomètres de l’Afrique du Sud, Montréal et la planète entière pleurent la disparition de ce géant qui a marqué toute l’humanité. Toutefois, au lieu d’être tristes, trouvons-nous la meilleure façon de lui dire merci!

Son départ, qui retentit aujourd’hui comme un coup de tonnerre, devrait pousser les dirigeants de toute la planète , les acteurs économiques des pays du Nord et du Sud, à travailler pour que les rêves qui étaient les siens puissent se matérialiser, pour que nous puissions hériter d’un monde meilleur. Madiba serait tellement heureux, là où il est présentement, de nous voir relever un tel défi.

Même s’il refusait d’être comparé à un saint, mais Mandela n’était pas loin d’hériter toutes les qualités d’un saint. Car sa modestie, sa grande humilité, son refus de garder le pouvoir, les concessions qu’il a faites pour éviter la guerre civile, le pardon sincère qu’il a offert à ses bourreaux blancs qui lui ont ôté 27 années de sa vie, nous forcent à admettre que ce leader a une dimension surhumaine, plus grand que nature.

C’est bien et réconfortant de voir les hommages que les dirigeants les plus célèbres aux gens les plus ordinaires lui témoignent depuis la seconde où il a rendu l’âme. De grâce, rendez-lui justice, mettons-nous au travail, soyez plus justes envers les plus opprimés, envers les populations les plus marginalisées, chacun dans le domaine qui le concerne, ici ou partout ailleurs, et vous aurez rendu Mandela heureux là où il est sans doute assis aux côtés de Jéhovah dans sa demeure éternelle.

Par Donald Jean

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés: