La «Semaine italienne»: un «showcase» à développer dans d’autres communautés

699

La responsable des communautés d’origines diverses au comité exécutif de la ville de Montréal invite les autres regroupements ethnoculturels de la métropole à pasticher la «Semaine italienne de Montréal», une initiative du Congrès national des Italo-canadiens (branche Québec).

Une expérience et des résultats enviables

Mary Deros a donné le coup d’envoi de l’événement sur la terrasse de l’hôtel de ville, le mardi 3 août dernier. Selon elle, cette affiche, qui expose depuis 17 ans la communauté italienne sous toutes ses facettes, est unique en son genre et constitue un modèle à suivre.

En entrevue à l’Agence de presse, Mme Deros a estimé que «la Semaine italienne permet aux Italiens, qui forment l’une des plus vieilles communautés bien enracinées dans la société, d’exposer, au regard de tous, leur savoir-faire à Montréal».

À en croire la conseillère de ville, emballée par l’organisation régissant ladite semaine, «c’est formidable de monter ce qu’on appelle  un tel « showcase » à travers lequel ils partagent la culture, la musique, les arts, la gastronomie provenant de leur communauté d’origine avec tous les Montréalais».

 

Une recette à partager

«Connaissant l’importante contribution des Italiens à la société montréalaise, pour moi, il faut les encourager, il faut les soutenir, il faut les aider à attirer d’autres communautés pour que les autres communautés plus récentes apprennent à développer une telle initiative», a souhaité Mary Deros qui a offert un cachet de 25 000 dollars en guise de contribution de la ville à l’organisation de la 17e édition.

«J’invite les Montréalais de toutes origines à participer parce que c’est aussi important d’apprendre l’un de l’autre. J’encourage les autres communautés à organiser des fêtes semblables et je les suggère de venir voir comment cela s’organise pour qu’elles aussi puissent apprendre à copier cette formule qui marche», a poursuivi l’élue de Parc-Extension, elle-même issue de la communauté grecque.

Des propos qui sonnent comme de la musique aux oreilles du président du Congrès national des Italo-canadiens (branche Québec). Au micro de «Média Mosaïque», Antonio Sciascia qui n’a pas caché son ouverture en ce sens, a d’ailleurs saisi l’occasion pour inviter tous les Québécois et particulièrement ceux des communautés culturelles à venir se renseigner autour de la «Semaine italienne de Montréal».

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (En haut, le pésident du Congrès national des Italo-canadiens, Anthonio Sciascia, entouré de la conseillère de ville Mary Deros, à droite et de la députée Philomena Rotiroti, à gauche, posent pour «Média Mosaïque»)