La JCCH, une Jeune chambre « trop élitiste »: perception ou réalité?

703

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Il s’agit, en effet, d’un sujet tabou qui affecte négativement l’image de la JCCH. Le nouveau président de la Jeune chambre de commerce haïtienne ne le nie pas. Frédéric Gilbert veut prendre le taureau par les cornes. Il part en guerre contre une telle perception qui serait, selon lui, tout à fait erronée.

Affirmant lui-même, et nous le citons, que «bon nombre de gens estiment que la JCCH serait trop élitiste» (Entendez par-là, un club fermé de privilégiés, issus en grande partie de la deuxième génération, et totalement déconnectés des vrais problèmes de la communauté haïtienne), Frédéric Gilbert croit qu’une telle impression mérite d’être déconstruite dans la mentalité des gens.

«C’est totalement faux, mais je suis d’accord que c’est une perception difficile à enlever. Nous sommes conscients que si nous faisons de cela un tabou, on ne va pas régler le problème, voilà pourquoi on préfère l’attaquer de front», a répliqué le mandataire masculin de l’organisme qui a toujours été dirigé par des femmes.

Son franc-parler détonne. Gilbert enfonce le clou en révélant que « la Jeune chambre recule en termes d’adhésion des  membres. Honnêtement, je n’ai pas honte de le dire : nous avons eu à faire face à beaucoup de difficultés. Cependant, nous avons réussi à faire l’autopsie pour savoir où se situe le problème », s’est-il félicité.

Le président de la JCCH a fait ces déclarations au micro de l’Agence de presse Médiamosaïque en marge du déroulement du Noel Glam le 22 décembre dernier  à l’hôtel Hyatt Regency . Frédéric Gilbert était alors interpellé par le député de Viau, Emmanuel Dubourg.

Sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE/ ( En haut : les différents membres du conseil d’administration  de la Jeune Chambre de commerce haïtienne (JCCH) présidé par Frédéric Gilbert){jcomments off}