La Francophonie dans les Amériques se porte bien (3e FORUM)

441

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après les villes de Québec et de Moncton, c’était au tour de la métropole québécoise, Montréal, d’accueillir du 17 au 27 juin 2011, la troisième édition du Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques. Un événement qui s’est révélé un succès, si l’on s’en tient au bilan des organisateurs.

En effet, au Cégep Ahuntsic, ils étaient plus d’une cinquantaine de jeunes âgés de 18 à 35 ans et plus d’une vingtaine de conférenciers et d’artistes à échanger lors de ces pourparlers qui se sont tenus cette année sous le thème « Riches de nos différences… unis dans l’action! », a appris l’Agence de presse Médiamosaïque.


Une francophonie diversifiée

La participation d’une vingtaine de pays (du Chili au Mexique, en passant par le Brésil, Cuba, Ste-Lucie, la Louisiane, la Nouvelle-Angleterre et l’ensemble des provinces canadiennes) a aussi permis d’esquisser un portrait illustrant toute la diversité de la francophonie dans les Amériques, a également noté le conseiller à la programmation et aux communications du Centre de la francophonie des Amériques, André Magny.

À part l’indicible Gilles Vigneault, des conférenciers locaux, bien connus, dont Serge Bouchard, Louise Beaudoin, Bruno Guglielminetti et Luc Lainé, ont chacun, à leur manière, fait un état des lieux sur la santé de la francophonie dans la province du Québec lors de ces échanges.

D’autres, comme Aida Ramirez de l’Alliance française du Salvador, C. Brian Barnett de l’Université de l’Oregon, Mélanie Routhier-Boudreau de TFO, en Ontario, ou encore Marie-France Kenny, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada en Saskatchewan, Felino Martinez, président de la GELFRA de Cuba, et José Carlos Chaves de Cunha de l’Université de Para au Brésil, ont soutenu leurs propres arguments.

 

« Quatre savoirs » mis de l’avant

Le Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques, qui mise à court et à moyen terme sur le développement de projets, par l’intermédiaire de sa programmation, a outillé les participants afin de leur permettre de mieux s’engager pour le rayonnement de la francophonie à leur retour dans leur milieu, a par ailleurs indiqué la même source.

« Pour ce faire, la programmation proposée a visé quatre savoirs : le savoir penser (conférences et tables rondes), le savoir faire (ateliers), le savoir être (parcours pour faire éclore les compétences des jeunes ambassadeurs) et le savoir partager (activités culturelles) », informent les organisateurs.


PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE/Cr A.M (L’une des panélistes de la troisième édition du Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques, la députée Louise Beaudoin, en train de s’adresser à un groupe de jeunes)