La diversité fait son entrée à l’Office des professions du Québec

88

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Ce clin d’œil à la diversité est accueilli avec beaucoup de joie, si l’on en croit la présidente de l’Office des Professions du Québec, Diane Legault, qui informe que la nomination de Mariama Zhouri, à titre de membre de l’Office pour un mandat de trois ans, est une décision gouvernementale qui tombe à point nommé. Cette Québécoise, venue du Maroc, fait, en effet, l’histoire, en devenant la première Maghrébine à siéger au conseil de l’OPQ.

Invitée à commenter la nouvelle, la No 1 de l’OPQ, dans une entrevue exclusive accordée à l’Agence de presse Médiamosaïque, n’a, en effet, pas caché son enthousiasme à l’effet de pouvoir compter sur l’expertise québécoise et internationale de Mme Zhouri pour faire avancer les nombreux dossiers soumis à l’appréciation de cet Office, une instance qui a pour vocation de veiller au bon fonctionnement des différents ordres professionnels de la Province (46 au total).

«J’étais un peu surprise de ma candidature», a, de son côté réagi Mariama Zhouri qui confie avoir interprété sa nomination «comme un symbole vraiment fort, le fait de pouvoir contribuer à faire de la diversité, de la représentativité des minorités culturelles, en général, une priorité» pour l’Office. Entendez par-là, l’urgence de travailler notamment sur des dossiers comme «l’équivalence des diplômes, la reconnaissance des acquis».

Évoquant les responsabilités qui vont de pair avec une telle nomination, Mme Zhouri, qui ne nie pas que les attentes de ses nouveaux collègues de l’Office soient très hautes à son endroit, dédramatise. Elle affirme les avoir rassurés à ce sujet. « Ils m’ont déjà « taggée » comme un dynamo dans l’équipe… Je pense que mon parcours professionnel, en toute modestie, leur a donné raison de croire que ma contribution apportera une nouvelle impulsion à l’Office.»

Car, a soutenu Mariama Zhouri, c’est une bouffée d’air frais, «de jeunesse et de dynamisme» que l’on a insufflée à l’OPQ pour «faire bouger les choses» en y amenant quelqu’un de sa trempe, à la fois jeune, femme, issue de la diversité, fougueuse et expérimentée. «Je souhaite que ça soit un exercice de contribution citoyenne, de valorisation de nos compétences et que cela s’inscrive dans une nouvelle ère pour tous les Québécois peu importe leurs origines», a-t-elle lancé.

Enfin, si Diane Legault salue cette main tendue de l’Office vers la diversité, elle précise toutefois qu’un tel virage va en droite ligne avec l’esprit et la lettre de la loi-cadre régissant le mandat du conseil interprofessionnel et des 46 ordres. Il y est stipulé noir sur blanc, a-t-elle dit, «que la composition de l’Office doit tendre à une parité entre les hommes et les femmes et que l’identité culturelle de l’ensemble de ses membres reflète les différentes composantes de la société québécoise.»

=) À VENIR: la version intégrale de notre entrevue avec Mme Diane Legault!

 

AUTOUR du Programme « ENTREPRENDRE en RÉGION »

TOUTE L’ACTUALITÉ DE FILACTION sur MEDIAMOSAIQUE.Com:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com AFFAIRES Actualités:

MEDIAMOSAIQUE.Com Les PLUS LUS: