La diversité, a-t-elle voté contre Marcel Tremblay? (PAPIER D’ANGLE)

507


S’agit-il d’un désaveu symbolique de la diversité à l’endroit de l’administration Tremblay? Qui n’a pas constaté que Marcel Tremblay, le frère du maire, qui s’est présenté dans Villeray/St-Michel/Parc-Extension (VSMPE), a mordu la poussière dans ce comté fortement peuplé d’immigrants lors des dernières élections municipales?

M.Tremblay a été battu par la mairesse sortante Annie Samson (Vision Montréal). Près de 2 000 voix distancent la gagnante (12 800 votes) du candidat défait d’«Union Montréal» qui en a récolté 10 709, selon les résultats définitifs consultés par un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Échec d’un candidat vedette du statu quo

C’est un secret de polichinelle. Il existe, en effet, un lien indiscutable entre la décision de M.Tremblay de se présenter dans ce le district électoral, la circonscription la plus multiculturelle, dit-on, de la province du Québec et le vote de la diversité.

Comme bras-droit du maire, il incarnait l’administration Tremblay auprès des communautés culturelles qu’il côtoyait au quotidien à titre de représentant de celles-ci auprès de nul autre que son édile de frère Gérald Tremblay à l’hôtel de ville de Montréal. Un statut particulier qui lui permettait de tisser des liens assez privilégiés avec les leaders et divers secteurs de ces différentes couches de la population.

Marcel Tremblay n’est pas, non plus, un politicien novice pour avoir occupé le poste de conseiller de ville dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de Grâce au cours des huit dernières années. Il était considéré comme l’un des candidats de prestige du parti du maire réélu «Union Montréal».

Pas question d’abandonner!

Officiellement, il soutient avoir surtout voulu que la communauté haïtienne accède enfin au conseil municipal. Et, de fait, son colistier Frantz Benjamin a effectivement réussi à déloger la candidate sortante Soraya Martinez (Vision Montréal) qui semblait pourtant être bien enracinée dans St-Michel. On apprend aussi que M.Tremblay digère sa défaite sans rancune et n’entend pas renoncer à son brûlant souci d’aider, même à titre de retraité politique, en vue d’une meilleure intégration des immigrants à Montréal.

Enfin, s’il serait hasardeux de conclure que la diversité a désapprouvé les politiques mises de l’avant par l’équipe au pouvoir en se limitant à la raclée servie à Marcel Tremblay dans Villeray/Parc-Extension/St-Michel (VSMPE), il n’en demeure pas moins que sa défaite dans cette circonscription (échantillon baromètre) à forte saveur multiculturelle est loin d’être anodine.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

  1. Camouflet pour l’opposition,Tremblay redevient l’homme fort de Montréal-Nord (MUNICIPALES)
  2. Les Montréalais prêts à élire des Noirs; des Maghrébins, pas encore? (MUNICIPALES 2009)
  3. La fougueuse Diane Lemieux devient chef de cabinet du maire (NOMINATION)

PHOTO MEDIAMOSAÏQUE.Com/Marcel Tremblay prenant la parole récemment à un événement. Cr Hubert Molaire, photographe de l’Agence de presse «Média Mosaïque».