CIME 2010: La Caisse de Mercier-Rosemont, ancrée localement et internationalement

256

Le directeur général de La Caisse de Mercier-Rosemont, Marc Pominville, a fait de son institution le «partenaire Or» du Colloque international sur les Objectifs du Millénaire (CIME 2010) qui se déroulera à Laval en mai prochain en y contribuant à hauteur de 20 000 dollars CAN.

 

Une Caisse «au-delà de la paroisse»

Énumérant les raisons ayant poussé son organisme à commanditer une pareille activité qui réunira 350 délégués provenant de 25 pays, M.Pominville estime que la portée de ce sommet «va absolument faire connaître Desjardins au-delà de la paroisse».

Alors qu’il prenait la parole à la tribune de l’hôtel Reine-Élizabeth le 29 mars dernier lors de la conférence de presse de La Magnétothèque, Marc Pominville n’avait pas caché avoir été «très ému d’être associé à un tel événement qui met de l’avant le développement durable».

 

Desjardins et le mouvement écologique

Pour démontrer que son organisation n’est pas en reste matière de développement durable, M.Pominville a souligné au passage que Desjardins vient de signer une entente avec la Fondation David Suzuki afin de lancer un guide destiné à aider les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

«J’ai la ferme conviction de devenir un partenaire mondial de la diversité culturelle et je suis en ce sens particulièrement attaché au huitième objectif du Millénaire qui préconise un partenariat mondial pour le développement», a lancé Pominville tout en se disant «fier d’être un joueur au sein d’une organisation coopérative comme Desjardins qui apparaît comme l’une des cinquante institutions financières au monde et le sixième groupe financier coopératif en importance» de la planète.

 

Clin d’œil envers La Magnétothèque

Saluant, a-t-il dit, «le travail de la formidable équipe de La Magnétothèque qui, au quotidien, se dévoue corps et âme pour le bien-être des non-voyants», le No un de la Caisse se dit convaincu que ce colloque «aura certainement influencé de manière positive le débat de l’accès aux droits fondamentaux».

À son avis, son geste envers La Magnétothèque témoigne «la volonté de la Caisse de Mercier-Rosemont d’être à l’image de ses membres, des différents groupes et de la communauté du grand Montréal qui est toute une diversité, toute une mosaïque».

En entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque», M.Pominville a conclu, sur la même lancée, en rappelant que «c’est une tradition d’être impliqué chez Desjardins, d’être le porteur du changement, d’aider les différents groupes, autant sur le plan humain, que social et aujourd’hui environnemental ou encore sur le plan humanitaire».

 

 MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

  • CIME 2010: Marjorie Théodore savoure le travail déjà accompli
  • Mohamed Benkhalifa: «Québec, le lieu de l’innovation par excellence» dans le monde
  • CIME 2010: La Caisse de Mercier-Rosemont, ancrée localement et internationalement
  • CIME 2010: La Magnétothèque exporte de l’expertise québécoise vers les Caraïbes  
  •   

    PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (Au centre, le directeur général de la Caisse de Mercier-Rosemont, Marc Pominville, lors de son intervention à la conférence de presse annonçant le CIME 2010 qui doit se tenir en mai prochain à Laval au Québec)