Justin Trudeau Prise 2: le cabinet révélé

135

OTTAWA (MÉDIAMOSAÏQUE) – Le PM reconduit du Canada, Justin Trudeau, a dévoilé ce mercredi 20 novembre, dans la capitale fédérale, la composition de son nouveau Conseil des ministres.

Médiamosaïque avec La Presse

Bill Blair

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNEBill Blair

Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
Scarborough-Sud-Ouest (Ontario)
Chef de police
65 ans

Bill Blair chaussera les chaussures de l’ex-ministre chevronné Ralph Goodale, défait au terme de la dernière campagne électorale, en occupant le poste de ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile. M. Blair assurait depuis juillet 2018, les fonctions de ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé. L’expertise de cet ancien commissaire du Service de police de Toronto sera certainement mise à contribution dans le plan que souhaite mettre en place Justin Trudeau pour assurer un meilleur contrôle des armes à feu.

Karina Gould

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEKarina Gould

Ministre du Développement international
Burlington (Ontario)
Spécialiste en commerce
32 ans

Plus jeune membre du cabinet de Justin Trudeau, Karina Gould se voit confier le ministère du Développement international. Elle occupait le ministère des Institutions démocratiques depuis le remaniement ministériel de janvier 2017. À la naissance de son fils Olivier en 2018, Mme Gould est devenue la première ministre fédérale à donner naissance à un enfant pendant son mandat. Elle souhaite d’ailleurs travailler à éliminer les obstacles pour les femmes qui souhaitent se lancer en politique.

Bardish Chagger

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEBardish Chagger

Ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse
Waterloo (Ontario)
Administratrice, travailleuse communautaire
39 ans

Celle qui a été la première femme à occuper les fonctions de leader du gouvernement en Chambre lors du précédent mandat devient la ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse. La députée ontarienne de confession sikhe Bardish Chagger hérite donc d’un nouveau ministère qui sera appuyé par Patrimoine canadien. Elle a, avant d’être en politique, travaillé au centre multiculturel de Kitchener-Waterloo pour favoriser la diversité dans la communauté en organisant des activités socioéconomiques.

Seamus O’Regan

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNESeamus O’Regan

Ministre des Ressources naturelles
St. John’s-Sud–Mount Pearl (Terre-Neuve-et-Labrador)
Journaliste
48 ans

Le grand ami de Justin Trudeau continue à gravir les échelons. Il obtient un ministère de premier plan, celui des Ressources naturelles, alors que dans les provinces de l’Ouest, l’enjeu de l’exploitation du pétrole des sables bitumineux et son acheminement par oléoduc est prépondérant. Titulaire d’une maîtrise en philosophie de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, il a été pendant 10 ans à la barre de l’émission Canada AM, sur les ondes de CTV. Il a été ministre des Anciens Combattants et ministre des Services aux Autochtones au sein du précédent gouvernement.

Carla Qualtrough

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSECarla Qualtrough

Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées
Delta (Colombie-Britannique)
Avocate, administratrice, athlète paralympique
48 ans

Malvoyante depuis sa naissance, la Britanno-Colombienne a remporté trois médailles paralympiques ainsi que quatre médailles à des championnats mondiaux en natation. Au sein du précédent gouvernement, elle gérait l’épineux dossier du système de paie Phénix. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques de l’Université d’Ottawa et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Victoria.

Maryam Monsef

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEMaryam Monsef

Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural
Peterborough–Kawartha (Ontario)
Administratrice
34 ans

Après un mandat marqué par des moments difficiles (gestion du dossier de la réforme électorale, controverse sur son lieu de naissance), la jeune femme née en Iran et arrivée au Canada comme réfugiée est une ancienne organisatrice communautaire. Elle a tenté de se faire élire à la mairie de Peterborough avant de faire son arrivée à Ottawa en 2015. Si elle conserve son portefeuille touchant la condition féminine, elle cède toutefois celui du Développement international, un prolongement de la politique féministe du Canada.

Jonathan Wilkinson

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEJonathan Wilkinson

Ministre de l’Environnement et du Changement climatique
North Vancouver (Colombie-Britannique)
Homme d’affaires
54 ans

Élu pour la première fois en 2015, il a grandi en Saskatchewan, où il a notamment mis à profit sa formation en politique publique en agissant à titre de négociateur constitutionnel et spécialiste en relations fédérales-provinciales pour l’ancien premier ministre néo-démocrate de la province, Roy Romanow. On s’attend ainsi à ce qu’il représente les provinces de l’Ouest à la table du cabinet. Il s’agit d’une promotion pour celui qui était auparavant ministre des Pêches au sein du précédent cabinet et qui s’exprime dans un français respectable.

Catherine McKenna

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSECatherine McKenna

Ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
Ottawa-Centre (Ontario)
Avocate
48 ans

Catherine McKenna a été l’une des ministres les plus en vue du dernier cabinet Trudeau en ayant sous sa responsabilité le ministère de l’Environnement et du Changement climatique – un enjeu qui préoccupe toute la planète. Elle hérite maintenant de l’Infrastructure et des Collectivités. L’élue de l’Ontario, que les climatosceptiques avaient surnommée « la Barbie du climat », a par ailleurs été la cible de plusieurs attaques haineuses sur les réseaux sociaux, notamment. Malgré tout, elle assure ne pas avoir réclamé un changement de portefeuille.

Bernadette Jordan

PHOTO BLAIR GABLE, REUTERSBernadette Jordan

Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
South Shore–St. Margaret’s (Nouvelle-Écosse)
Organisatrice communautaire
56 ans

Le ministère des Pêches passe à l’Est. À sa tête, une ancienne agente de développement qui a œuvré pendant huit ans à la tête d’une fondation amassant des fonds pour répondre aux besoins en soins de santé dans la région. Avant de se voir confier les commandes de ce ministère, cette titulaire d’un baccalauréat en science politique élue pour la première fois en 2015 était ministre du Développement économique rural.

Steven Guilbeault

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSESteven Guilbeault

Ministre du Patrimoine canadien
Laurier–Sainte-Marie (Québec)
Environnementaliste, cofondateur d’Équiterre
49 ans

Écologiste bien connu, Steven Guilbeault fait son entrée au Cabinet après avoir été élu député libéral de Laurier–Sainte-Marie au dernier scrutin. Cofondateur d’Équiterre, il a participé à de nombreux sommets internationaux portant sur la lutte contre les changements climatiques. D’abord manifestant – dès l’âge de 5 ans, il a grimpé dans un arbre pour empêcher des promoteurs immobiliers de raser un boisé derrière la maison de ses parents –, M. Guilbeault est devenu un conseiller stratégique auprès de dizaines de gouvernements et d’entreprises au Canada et à l’étranger. Au Patrimoine, il aura pour tâche de veiller à ce que les géants du web paient leur juste part de taxes.

Marc Garneau

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEMarc Garneau

Ministre des Transports
Notre-Dame-de-Grâce–Westmount (Québec)
Astronaute, ingénieur
70 ans

Le ministre québécois Marc Garneau conserve ses fonctions aux Transports. À peine a-t-il prêté serment, l’élu de l’île de Montréal doit composer avec la grève générale illimitée de quelque 3200 employés du Canadien National. M. Garneau a d’ailleurs exhorté les parties « à trouver une solution » pour en arriver à une entente sans délai. Marc Garneau est député depuis 2008. En 1984, il avait écrit une page d’histoire en devenant le premier astronaute canadien à aller dans l’espace.

Anita Anand

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEAnita Anand (à droite)

Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement
Oakville (Ontario)
Professeure de droit et avocate
52 ans

Élue pour la première fois au dernier scrutin, Anita Anand est née à Kentville, en Nouvelle-Écosse et a déménagé en Ontario en 1985. Reconnue pour son expertise en droit, elle a enseigné le droit pendant 20 ans à l’Université de Toronto avant de faire le saut en politique fédérale. À l’Université de Toronto, elle a aussi été titulaire de la Chaire J.R. Kimber sur la protection des investisseurs et la gouvernance des entreprises. Elle a également été vice-doyenne et membre du comité exécutif du Massey College. Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en 1994. Elle est mariée et mère de quatre enfants.

Bill Morneau

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEBill Morneau

Ministre des Finances
Toronto-Centre (Ontario)
Dirigeant d’entreprise
57 ans

Le ministre des Finances, Bill Morneau, conservera ses fonctions dans le 43e Parlement. Élu député de Toronto-Centre en 2015, M. Morneau s’est illustré au cours de son premier mandat notamment en participant à la création de l’Allocation canadienne pour enfant – une mesure phare des libéraux – et à la mise en œuvre d’une baisse d’impôt accordée à la classe moyenne. Né à Toronto, Bill Morneau est réputé pour avoir dirigé le cabinet d’experts-conseils en ressources humaines Morneau Shepell.

Marc Miller

PHOTO BLAIR GABLE, REUTERSMarc Miller

Ministre des Services aux Autochtones
Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs (Québec)
Avocat
46 ans

Celui qui a connu Justin Trudeau sur les bancs du Collège Jean-de-Brébeuf effectue son entrée au cabinet. Spécialisé en droit international et en droit commercial, il a travaillé comme avocat à Montréal, Stockholm et New York avant de faire le saut en politique et de l’emporter en 2015. À titre de député, il a marqué l’histoire en faisant une déclaration entièrement en mohawk – langue dont il poursuit l’apprentissage – à la Chambre des communes en 2017. Il est entre autres chargé de poursuivre la levée des avis à long terme d’ébullition d’eau dans les communautés des Premières Nations.

Carolyn Bennett

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSECarolyn Bennett

Ministre des Relations Couronne-Autochtones
Toronto–St-Paul’s (Ontario)
Médecin
68 ans

Médecin de formation, elle est députée libérale depuis 1997. Elle aura la tâche de poursuivre le travail de réconciliation entamé il y a quatre ans. Au cours de ce premier mandat libéral, elle a notamment piloté l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et devra donc tâcher de donner suite aux 231 « appels à la justice » énoncés dans le rapport découlant de l’exercice.

Chrystia Freeland

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEChrystia Freeland

Vice-première ministre, ministre des Affaires intergouvernementales
University–Rosedale (Ontario)
Journaliste et auteure
51 ans

Chrystia Freeland est une des joueuses étoiles du cabinet de Justin Trudeau. Ancienne titulaire du ministère des Affaires étrangères, l’élue de Toronto a fait sa renommée au cours du dernier mandat en renégociant avec brio le nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique. Signe de sa réussite, elle devient vice-première ministre – une fonction qui avait été reléguée aux oubliettes par les premiers ministres depuis 2006 – en plus d’occuper les fonctions de ministre des Affaires intergouvernementales. Elle aura entre autres la lourde tâche de réchauffer les relations entre Ottawa et l’ouest du pays.

Dan Vandal

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEDan Vandal

Ministre des Affaires du Nord
Saint-Boniface-Saint-Vital (Manitoba)
Travailleur social
59 ans

Avant d’être élu en 2015, Dan Vandal a fait carrière comme travailleur social dans la région de Winnipeg. Il a notamment œuvré au sein d’un centre de ressources pour les familles autochtones, le Ma Mawi Wi Chi Itata Centre, qui offre des programmes et des services communautaires. Il a aussi été président de l’Association des résidents du Vieux Saint-Boniface. M Vandal, qui est Métis, a aussi été conseiller municipal pour la région de Saint-Boniface à Winnipeg. De 2010 à 2013, il a été président du conseil d’administration du Réseau de télévision des peuples autochtones.

Justin Trudeau

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNEJustin Trudeau

Premier ministre du Canada
Papineau (Québec)
Enseignant
47 ans

Ayant obtenu un second mandat aux commandes du pays, le premier ministre Justin Trudeau a devant lui plusieurs défis à relever. Le premier sera d’apprendre à naviguer avec un gouvernement minoritaire aux Communes, lui qui aura besoin de l’appui d’au moins une des trois oppositions pour faire avancer ses projets. Justin Trudeau, dont les troupes ont été complètement rayées de l’Alberta et de la Saskatchewan, devra également arriver à calmer le sentiment d’aliénation des électeurs de l’Ouest canadien, dont l’économie repose sur l’industrie pétrolière, tout en faisant progresser la lutte contre les changements climatiques, une promesse phare de son gouvernement. Justin Trudeau a été élu chef du Parti libéral du Canada en avril 2013. Il est député de Papineau depuis 2008.

Mary Ng

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEMary Ng

Ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international
Markham–Thornhill (Ontario)
Organisatrice communautaire, fonctionnaire
50 ans

Proche de la chef de cabinet Katie Telford, ancienne directrice des nominations de Justin Trudeau, celle qui a immigré au Canada avec sa famille à partir de Hong Kong a travaillé plusieurs années au sein de la fonction publique de l’Ontario. Élue pour la première fois en 2017 à la faveur d’une élection partielle, elle hérite d’un ministère plutôt imposant à teneur économique et sera appuyée par Affaires mondiales Canada.

François-Philippe Champagne

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEFranois-Philippe Champagne

Ministre des Affaires étrangères
Saint-Maurice–Champlain (Québec)
Avocat et homme d’affaires
49 ans

Considéré comme un des piliers du précédent gouvernement, François-Philippe Champagne a pris du galon en devenant ministre des Affaires étrangères. Celui qui occupait le poste de ministre de l’Infrastructure et des Collectivités gagne en responsabilités alors qu’il devient le chef de la diplomatie canadienne. Dès jeudi, il s’envole d’ailleurs pour le Japon pour participer à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20. Il aura la tâche complexe de combler le fossé diplomatique entre le Canada et la Chine, mais aussi de régler les différends qui persistent avec l’Arabie saoudite, l’Inde et la Russie.

Pablo Rodriguez

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEPablo Rodriguez

Leader du gouvernement en Chambre
Lieutenant du Québec
Honoré-Mercier (Québec)
Avocat
52 ans

Le ministre québécois Pablo Rodriguez hérite de la délicate tâche de leader du gouvernement en Chambre, un rôle clé dans un contexte de gouvernement minoritaire. Par ailleurs, celui qui a occupé les fonctions de coprésident de campagne électorale, notamment en 2015 et 2019, est aussi nommé lieutenant du Québec. Il s’agit d’une fonction que M. Trudeau avait choisi d’abolir en 2015. Le retour de ce poste stratégique n’est pas étranger à la perte de cinq sièges au Québec et à la percée du Bloc québécois.

Patty Hajdu

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEPatty Hajdu

Ministre de la Santé
Thunder Bay–Supérieur-Nord (Ontario)
Administratrice, travailleuse communautaire
53 ans

La ministre Patty Hadju prend du galon et hérite de l’important portefeuille de la Santé, succédant ainsi à Ginette Petitpas Taylor. Avant de faire le saut en politique, Mme Hajdu était la directrice générale de l’organisme Shelter House Thunder Bay et coautrice de la stratégie antidrogue de l’endroit. Cette expérience lui sera fort utile alors qu’elle devra dans ses nouvelles fonctions s’attaquer à la crise des opioïdes qui secoue l’Ouest du pays. Elle se décrit également comme une ardente défenseure des droits des femmes, de l’emploi chez les jeunes et du logement abordable.

Ahmed Hussen

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEAhmed Hussen

Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social
York-Sud–Weston (Ontario)
Avocat
43 ans

Ce réfugié d’origine somalienne perd le dossier de l’Immigration, où son passage a été plus ou moins fructueux. Il se retrouve à la barre du ministère qui chapeaute l’Allocation canadienne pour enfants, mesure phare du premier mandat du gouvernement Trudeau. Avant de se faire élire en 2015, ce diplômé en droit de l’Université d’Ottawa avait été adjoint spécial pour les affaires intergouvernementales auprès de l’ancien premier ministre de l’Ontario Dalton McGuinty.

Mélanie Joly

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEMéŽlanie Joly

Ministre du Développement économique et des Langues officielles
Ahuntsic-Cartierville (Québec)
Avocate
40 ans

Mélanie Joly obtient le portefeuille du Développement économique – qui faisait partie au cours du dernier mandat du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique –, en plus de conserver les Langues officielles. Elle reste donc responsable de la modernisation de la Loi sur les langues officielles, un projet qu’elle dit cher à ses yeux. Mme Joly, dont le travail sur le terrain lors de la dernière campagne a été salué, aura sous sa responsabilité les six agences de développement régional du pays.

David Lametti

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEDavid Lametti

Ministre de la Justice
Lasalle–Émard–Verdun (Québec)
Avocat, professeur de droit
57 ans

Il n’en a pas fini avec l’affaire SNC-Lavalin, qui a hanté les libéraux pendant des mois : le Montréalais conserve le double rôle de ministre de la Justice et de procureur général du Canada, dont il avait hérité en janvier 2019 en raison de la démission de Jody Wilson-Raybould. Avant de se faire élire pour la première fois, en 2015, il a été professeur de droit à l’Université McGill pendant une vingtaine d’années, où il a acquis une expertise en droit de la propriété et de la propriété intellectuelle.

Diane Lebouthillier

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEDiane Lebouthillier

Ministre du Revenu national
Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine (Québec)
Préfète d’une MRC, femme d’affaires
60 ans

Diane Lebouthillier est l’une des seules ministres du Parti libéral à avoir conservé son siège en région éloignée. Elle se voit confier les mêmes fonctions que lors du mandat précédent. Cette élue au parcours atypique a fait son entrée au Cabinet en 2015, lors de son premier mandat comme députée fédérale. Elle dit défendre ardemment le maintien des emplois liés à la fonction publique en région, comme en Gaspésie. Mme Lebouthillier a œuvré pendant plus de 20 ans comme intervenante en santé mentale.

Joyce Murray

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEJoyce Murray

Ministre du Gouvernement numérique
Vancouver Quadra (Colombie-Britannique)
Femme d’affaires
65 ans

Députée libérale depuis plus de 10 ans, elle ne conserve qu’une petite fraction des responsabilités que lui avait confiées Justin Trudeau – exit, la présidence du Conseil du Trésor, pour celle qui avait remplacé au pied levé Jane Philpott en mars dernier, dans la foulée de l’affaire SNC-Lavalin. L’ancienne ministre de l’Environnement de la Colombie-Britannique, qui est native de l’Afrique du Sud, avait auparavant consacré 25 ans à bâtir une multinationale dans le domaine du reboisement.

Harjit Singh Sajjan

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽÉCHETTE, LA PRESSEHarjit Sajjan

Ministre de la Défense nationale
Vancouver-Sud (Colombie-Britannique)
Policier, militaire
49 ans

Harjit Sajjan est l’un des quatre députés de la Colombie-Britannique à siéger au cabinet de Justin Trudeau. En fait, celui qui compte sur une longue carrière dans les forces de l’ordre assumera les mêmes fonctions qu’en 2015, en occupant le poste de ministre de la Défense nationale. Harjit Singh Sajjan a été lieutenant-colonel des Forces armées canadiennes et a été déployé en Bosnie-Herzégovine et en Afghanistan. Il est né en Inde et a émigré au Canada avec sa famille à l’âge de 5 ans.

Filomena Tassi

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEFilomena Tassi

Ministre du Travail
Hamilton-Ouest–Ancaster–Dundas (Ontario)
Avocate
57 ans

Son mandat commence sur les chapeaux de roue, alors que 3200 employés syndiqués du Canadien National viennent de déclencher une grève illimitée. Il faudra voir si cela lui laissera le temps de plancher sur le doctorat en éducation auquel elle est inscrite – un diplôme qui s’ajouterait à une maîtrise en éducation religieuse pour cette ancienne aumônière dans les écoles secondaires d’un conseil scolaire de Hamilton. Filomena Tassi a été élue pour la première fois en 2015.

Navdeep Bains

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSENavdeep Bains

Ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
Mississauga–Malton (Ontario)
Comptable, analyste financier
42 ans

Les fonctions de Navdeep Bains sont légèrement modifiées dans le nouveau cabinet. Celui qui occupait le poste de ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique devient ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, puisque Mélanie Joly hérite du Développement économique. M. Bains est député de Mississauga–Malton depuis 2015 et a été député de Mississauga–Brampton-Sud de 2004 à 2011. Il a notamment été secrétaire parlementaire de l’ancien premier ministre Paul Martin.

Mona Fortier

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEMona Fortier

Ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances
Ottawa-Vanier (Ontario)
Leader communautaire et entrepreneure
47 ans

Élue à la faveur d’une élection partielle en 2017, Mona Fortier a milité pour les droits des francophones en Ontario et a été directrice principale des communications et du développement des marchés au Collège La Cité à Ottawa. Elle a siégé au conseil d’administration de l’hôpital Montfort et a aussi été membre du comité consultatif sur les Affaires francophones en Ontario. Mme Fortier a coprésidé le comité libéral responsable de la rédaction du programme électoral en compagnie de l’ancien ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale. Elle est mère de trois enfants et diplômée de l’Université d’Ottawa.

Jean-Yves Duclos

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEJean-Yves Duclos

Président du Conseil du Trésor
Québec (Québec)
Économiste, universitaire
54 ans

Jean-Yves Duclos quitte le ministère de la Famille, des Enfants et du Développement social pour occuper la présidence du Conseil du Trésor. Député de Québec depuis 2015, M. Duclos est l’un des seuls – avec Joël Lightbound dans Louis-Hébert – élus libéraux de la grande région de la Capitale nationale. Avant d’occuper les fonctions de ministre, il a été directeur du département d’économique de l’Université Laval et professeur titulaire à cet endroit.

Marco Mendicino

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEMarco Mendicino

Ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté
Eglinton–Lawrence (Ontario)
Avocat
46 ans

Marco Mendicino a fait son entrée en politique fédérale en 2015 en remportant la victoire dans cette circonscription de la région de Toronto aux dépens de l’ancien ministre des Finances conservateur Joe Oliver. Depuis son arrivée à Ottawa, il a notamment été secrétaire parlementaire du ministre de la Justice. Fils d’immigrants italiens, M. Mendicino a fait sa marque comme procureur fédéral en Ontario pendant 10 ans. Il a lutté contre le crime organisé et a aidé à traduire devant les tribunaux des terroristes, notamment les membres du « Toronto 18 ». Il accède au cabinet en décrochant un ministère important dans la grande région de Toronto.

Marie-Claude Bibeau

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRŽCHETTE, LA PRESSEMarie-Claude Bibeau

Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
Compton–Stanstead (Québec)
Fonctionnaire, femme d’affaires
49 ans

Le dossier chaud de l’embargo des importations du canola canadien par la Chine demeure entre les mains de la native de Sherbrooke. Elle devra également suivre de près, au cours des prochains mois, le processus de ratification du nouvel accord de libre-échange nord-américain, traité qui a ouvert une nouvelle brèche dans le système de gestion de l’offre. Cette ancienne fonctionnaire de l’Agence canadienne de développement international a été élue sous la bannière libérale pour la première fois en 2015.

Lawrence MacAulay

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSELawrence MacAulay

Ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale
Cardigan (Île-du-Prince-Édouard)
Agriculteur
73 ans

Pas de changement de grade pour ce vieux routier de la politique, doyen du cabinet, un cultivateur de pommes de terre qui a remporté le 21 octobre dernier sa dixième élection consécutive sur son île. Il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes en novembre 1998.

Deb Schulte

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNEDeb Schulte

Ministre des Aînés
King–Vaughan (Ontario)
Ingénieure
59 ans

Titulaire d’un diplôme en génie mécanique et aérospatiale de l’Université de Princeton, Deb Schulte a travaillé pendant 22 ans en affaires et en gestion chez Bombardier Aérospatiale dans la région de Toronto. Cette mère de deux enfants a aussi été conseillère municipale à Vaughan et elle a été élue pour la première fois à la Chambre des communes en 2015. En 2017, elle a réussi à faire adopter une motion d’initiative parlementaire faisant de juin le Mois du patrimoine italien au Canada.

Dominic LeBlanc

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRɎCHETTE, LA PRESSEDominic Leblanc (au centre)

Président du Conseil privé de la Reine pour le Canada
Beauséjour (Nouveau-Brunswick)
Avocat
51 ans

Dominic LeBlanc, qui se bat toujours contre un cancer, reste au cabinet alors que le premier ministre Trudeau le nomme président du Conseil privé de la Reine pour le Canada, une fonction qui n’existait pas en 2015, mais qui prend son importance en situation de gouvernement minoritaire. L’élu de Beauséjour au Nouveau-Brunswick (élu pour la première fois en 2000) avait dû se retirer temporairement de ses fonctions de ministre des Affaires intergouvernementales en avril dernier après un diagnostic de cancer. Il a subi des traitements tout l’été et durant la dernière campagne électorale. Il serait en bonne forme malgré tout, selon des sources au bureau du premier ministre.