Jocelyn St-Jean et Haïti, deux invités vedettes du Mouvement Desjardins

312

Le directeur général de la Fédération des caisses populaires haïtiennes Le Levier, Jocelyn St-Jean, il va sans dire, Haïti, étaient les invités vedettes de la séance d’information annuelle de Développement international Desjardins (DID), qui s’est tenue le 27 mars dernier dans le cadre des Assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins.

 

Hasard de calendrier

Le choix de ce pays de la Caraïbe, qui rimait fort bien avec la conjoncture post-séisme et l’élan de solidarité internationale envers Haïti, avait pourtant été décidé en décembre 2009. En clair, bien avant la catastrophe qui y a fait environ 300 000 morts.

Surpris de voir le chaleureux accueil qui lui était réservé, Jocelyn St-Jean n’avait pas non plus fait l’économie de ses impressions. En effet, c’est «devant un parterre de près de 2 000 participants, qu’il a livré une allocution remplie d’émotion, mais aussi empreinte d’un grand réalisme devant l’ampleur de la reconstruction qu’entreprennent les Haïtiens», a témoigné le Mouvement Desjardins dans un communiqué diffusé à la fin de ce congrès reçu à notre rédaction.

 

Compassion

Le responsable de la Fédération des caisses populaires haïtiennes, Jocelyn St-Jean, a été d’autant plus réjoui d’apprendre que son homologue québécois, la Fédération des caisses Desjardins, (via ses employés, cadres et retraités), a récolté, à date, plus de 500 000 dollars CAN, au profit de «Le Levier».

Au fait, ces fonds seront plutôt remis à Développement international Desjardins (DID), qui offre un appui technique au Levier depuis plus d’une dizaine d’années. Cette générosité va donc permettre à DID d’intervenir d’une manière plus significative en vue d’aider au rétablissement du réseau haïtien mis à mal par le tremblement de terre.

 

Les transferts d’argent vers Haïti

Le passage du directeur général de la Fédération des caisses populaires haïtiennes Le Levier, fin mars au Québec, a également accéléré le processus d’adoption de certains des projets annoncés récemment et conjointement par les deux fédérations.

Ainsi, le projet qui visait à permettre aux Haïtiens du Québec d’effectuer des transferts d’’argent à leurs proches en Haïti à un faible coût sera opérationnel dans les meilleurs délais, a assuré Jocelyn St-Jean lors d’une entrevue-bilan accordée à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

Le Levier se fait rassurant 

Selon lui, le séisme a freiné l’élan du mouvement coopératif en Haïti qui était sur le point d’atteindre sa vitesse de croisière. Vu que les gens se voient obligés de subvenir à des besoins à très court terme, le directeur général du Levier prévoit que la croissance de son réseau, qui était de l’ordre de plus de 20% avant le séisme, en sera affectée.

Il informe toutefois la diaspora que les caisses populaires Le Levier, victimes du séisme, ont pu reprendre leurs activités grâce aux efforts de Desjardins. «La population haïtienne et la diaspora peuvent miser et demeurer confiantes envers notre réseau parce que nous avons le plein support et tout l’encadrement nécessaire du Mouvement Desjardins et de l’ACDI», a rassuré Jocelyn St-Jean.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr CP (Le numéro un de la Fédération des caisses populaires haïtiennes Le Levier, Jocelyn St-Jean, lors de son passage au Complexe Desjardins à Montréal)