JCCH: l’administration Mibel/Garraud en campagne pour attirer les hommes (ENTREVUE)

154

«Au début c’était très glamour l’ambiance… parce que la communauté regorge de belles filles intelligentes (…rires), mais la différence réside dans l’implication des membres, et à ce titre, les femmes s’impliquent beaucoup plus que les hommes», a observé Kerlande Mibel.

Ce constat devient l’aîné des soucis de l’administration Mibel/Garraud, a confié la présidente de la Jeune chambre de commerce haïtienne dans sa première entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque» depuis son arrivée à la tête de la JCCH. 

Objectif: combler un déficit masculin

Kerlande Mibel entend consacrer l’année 2009-2010, du moins, la durée de son mandat actuel, à ce dossier. On apprend en ce sens que la JCCH s’apprête à lancer officiellement une campagne pour rejoindre spécifiquement la gent masculine.

Spécialisée notamment en entrepreneuriat féminin, Kerlande qui est épaulée dans sa nouvelle fonction par Josette Garraud, l’actuelle vice-présidente, informe que des focus-groupe ont été réalisés dans le but de mieux s’enquérir des besoins de cette clientèle particulière.

«Cette campagne inclut un ciblage sur mesure qui passe par des appels téléphoniques, des rencontres et un processus de recrutement d’adhésion», a-t-elle précisé. Conscient de ce déficit évident en termes de représentation masculine en son sein, le conseil d’administration actuel «se pose en ambassadeur», a fait valoir Mme Mibel.

Elle dit croire en «l’efficacité d’une campagne personnalisée. Je pense qu’on peut gagner les gens un à un. Il nous faut cette présence masculine, parce que la JCCH, en tant que regroupement de gens d’affaires le plus dynamique de la communauté, ne peut se permettre de négliger la contribution de ses hommes».

Stratégie: vulgariser «la plus-value de l’implication»

Pour atteindre cet objectif, la No 1 de la JCCH entend user d’incitatifs «pour faire comprendre aux hommes que la Jeune chambre constitue un lieu d’intégration viable qui est à même de contribuer à leur développement entrepreneurial et socioprofessionnel».

Mme Mibel soutient cependant que «les gars sont là et sont pourtant très actifs au sein de la JCCH, il n’y a qu’une légère majorité de femmes qui participent à nos activités. Plusieurs d’entre eux ont déjà été membres du CA par le passé, sauf qu’ils n’ont jamais souhaité en prendre la direction ou manifesté le désir de mettre la main sur un poste-clé».

Une «tendance lourde» en affaires

La présidente de la JCCH a cependant relativisé les choses en évoquant ce qu’elle considère comme une «tendance lourde», le fait que les femmes deviennent, depuis le début de la décennie actuelle et même avant, très proactives en matière d’entrepreneurship.

Se bornant notamment à l’échelle québécoise et canadienne, Kerlande informe que «les femmes créent deux fois plus d’entreprises que les hommes, même si paradoxalement les lieux décisionnels de pouvoir demeurent encore une fois très masculins», a-t-elle toutefois nuancé.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM Articles reliés

  1. Kerlande succède à Farah: une dynastie de femmes à la barre de la JCCH?
  2. Le CA (2009-2010) de la JCCH en images
  3. Les affaires au féminin dans la communauté marocaine au Canada (ENTREVUE)
  4. Frank Stronach: l’histoire d’un pauvre immigré garagiste devenu milliardaire (PORTRAIT)
  5. WAPEX: la nouvelle agence de placement en emploi de la communauté haïtienne (INAUGURATION)
  6. Leadership SP: Stéphanie R-Bougie lauréate
  7. Démonstration de leadership: le REPAF fait salle comble au Club St-James
  8. Les Africains proclament: Desjardins, «championne de la diversité»
  9. JCCH-Gala d’Excellence: les Obama 2009 de la communauté haïtienne
  10. JCCH 2009: jury et public votent Katleen Félix
  11. Beverly Salomon: jeune haïtienne et propriétaire de quatre Jean Coutu?
  12. Démarrer en affaires demain et millionnaire une semaine après
  13. Le marocain de l’AJPM devient «maghrébin»
  14. 400 000 dollars pour une franchise KALALU
  15. Naima Mimoune: de la politique à la restauration
  16. La femme qui avait «la meilleure job» à Montréal jette l’éponge (PORTRAIT)


Photo MEDIAMOSAIQUE.COM (À gauche, Kerlande Mibel, à droite, Josette Garraud, respectivement présidente et vice-présidente du CA 2009-2010 de la Jeune chambre de commerce haïtienne (JCCH).